ActualitésEconomieEconomie.Polémique.

NÎMES Les salariés d’Axa confrontés à un phénomène de « mort naturelle »

manifestation des salariés d'Axa devant la Préfecture.
manifestation des salariés d'Axa devant la Préfecture.

Ces neuf dernières années, l’antenne nîmoise du groupe Axa a perdu près de 50% de ses effectifs. Aujourd’hui, ils sont 127 salariés et pourraient être, selon les prévisions des syndicalistes CGT de l’entreprise, entre 103 et 109 en 2015. Une baisse des effectifs qui inquiète une poignée de salariés qui ont manifesté leur mécontentement, en fin de matinée, devant la Préfecture du Gard, à deux pas du siège nîmois d’Axa. Parmi eux, Philippe Brugère, délégué syndical : « Le 18 octobre dernier, la direction nous a annoncé qu’il n’y aurait plus d’embauches sur Nîmes. On nous a également dit ‘le dernier éteindra la lumière en partant’. On est inquiets parce que les départs en retraite ne sont pas remplacés et que nos conditions de travail se dégradent. On se bat pour le maintien de l’emploi mais là, on est face à une mort naturelle ». Ce qui agace d’autant plus les syndicalistes, ce sont les bénéfices réalisés par Axa en 2012 (4,2 milliards d’euros) et que l’entreprise perçoit le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi à hauteur de 20 millions d’euros. De l’argent qui, selon eux, pourrait permettre d’embaucher des jeunes. A Nîmes, la moyenne d’âge des salariés est de 53 ans.

TD

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité