A la uneActualité générale.ActualitésSalon Miam.

SALON MIAM Objectif Gard, le combat des chefs !

Cinq professionnels de la cuisine étaient les invités des tables rondes d'Objectif Gard cet après-midi au Miam. Photo DR/EB
Cinq professionnels de la cuisine étaient les invités des tables rondes d'Objectif Gard cet après-midi au Miam. Photo DR/EB

Cinq professionnels de la cuisine étaient les invités d'Objectif Gard cet après-midi au Miam pour échanger autour de tables rondes sur des recettes originales, partager les petits secrets de chacun et donner quelques idées simples.

Gabin Batal, restaurateur à Saint-Martin-de-Valgalgues, Sébastien Rath, traiteur à l'Atelier gourmand à Alès, Michel Dehoux, traiteur à l'atelier du Tartiste à Saint-Ambroix, Michel Kerherno et Arnaud Joncoux, formateurs à Alès, ont livré cet après-midi leurs tours de main au micro d'Objectif Gard. Tour à tour, ils ont dévoilé leur recette fétiche, les clés d'un plat réussi en cinq minutes et leur spécialité cévenole. Les idées fusent tout de suite et les professionnels parviennent en quelques mots à mettre l'eau à la bouche, juste avec une idée d'en-cas prêt en cinq minutes chrono : "Pour une préparation vite fait bien fait, j'utiliserai un produit Militant du goût des Cévennes avec une purée de brandade, sur une tranche de pain gratinée, le tout avec un peu de ciboulette, un filet d'huile d'olive et quelques minutes au four... C'est parfait pour l'apéro" confie Arnaud Joncoux. Pour Gabin Batal, ce sera plutôt "un croustillant de légumes finement taillés accompagnés d'une mayonnaise maison et de filets de sardine".

Échange et partage d'idées culinaires au micro d'Objectif Gard. Photo DR/EB
Échange et partage d'idées culinaires au micro d'Objectif Gard. Photo DR/EB

Cuisiner à l'humeur

Si chacun propose des idées bien différentes mais tout aussi intéressantes, tous s'accordent à dire que la cuisine "dépend de l'humeur du moment". Ainsi, leurs recettes fétiches évoluent au gré ses saisons. "Les plats favoris vous suivent tout au long de votre vie. En 40 ans de carrière, j'en ai eu plein ! En ce qui me concerne, j'aime beaucoup les mijotés" confie Michel Dehoux. Sébastien Rath, quant à lui, a toujours été "fan" de la texture des noix de Saint-Jacques et "de leur finesse, qui me fait penser à celle d'une femme". Toujours est-il que selon lui "la Saint-Jacques reste, en comparaison, beaucoup plus simple à cuisiner" note-t-il avant d'en venir au fait : "Il suffit de la saisir - la Saint-Jacques - de la déglacer et de l'accompagner avec une sauce au vin blanc". Du côté de Gabin Batal, les cuisses de grenouilles en persillade sont une valeur sûre, "bien revenues, avec beaucoup de beurre, du persil et de l'ail, ça dégouline au bord des lèvres, c'est parfait". Si Michel Kerherno préfèrera cuisiner le poisson, Arnaud Joncoux a investi dans un four à pizza et lorsqu'il reçoit ses amis pendant les longues soirées d'été "chacun choisi ses ingrédients fétiches et confectionne sa propre pizza". Simple et efficace.

Les Cévennes dans l'assiette

Et les plats cévenols alors ? Les professionnels de la cuisine en raffolent tous. D'origine belge, Michel Dehoux avoue avoir adopté la cuisine des Cévennes. "J'aime beaucoup les sept desserts que l'on fait à Noël ou à Pâques mais je garde un souvenir mémorable d'un lapin au cèpes en mijoté". Le pâté maison reste, pour Sébastien Rath, sa spécialité préférée du territoire : "Cela m'évoque des souvenirs d'enfance à l'époque où nous confectionnons le produit de nos propres mains. Mais je reste aussi très gourmand sur le cèpe". Pour l'amateur de champignons Arnaud Joncoux, le cèpe représente le produit cévenol par excellence. "J'ai plaisir à me lever tôt pour partir les ramasser, avoir la satisfaction de ma récolte et les cuisiner ensuite". Le gibier des Cévennes avec le sanglier est le dernier mot de Michel Kerherno. Gabin Batal propose "un mix" de tous les produits typiques : "Je vais écraser le pélardon avec un peu de châtaignes, le dorer et le cuire à l'anglaise, un petit pain perdu à côté, le tout réchauffé un peu au four avec une huile de noix ou de truffe".... Et le tour est joué ! À vos fourneaux...

Elodie BOSCHET

elodie.boschet@objectifgard.com

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité