A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Des structures économiques très sociales et solidaires sur le canton d’Anduze

La recyclerie d'Anduze est issue de l'économie sociale et solidaire. Photo DR/EB
La recyclerie d'Anduze est issue de l'économie sociale et solidaire. Photo DR/EB

Le mois de l’Économie sociale et solidaire bat son plein partout en France. À Anduze, pour mettre à l'honneur les activités du canton qui s'inscrivent dans cette démarche, Geneviève Blanc, conseillère générale et tête de liste pour les prochaines municipales, est allée à la rencontre de ces structures lundi dernier.

Le bureau d'étude Agroof spécialisé dans l'agroforesterie est au programme de la première visite. Et ce n'est pas par hasard que cette structure a été choisie par Geneviève Blanc. Depuis quelques mois seulement, l'ex Société à responsabilité limitée est devenue une Société coopérative et participative (Scop). Un modèle économique qui se veut "social et solidaire" via un fonctionnement où les salariés sont également les associés de l'entreprise. Ces derniers, au nombre de quatre à Anduze, sont davantage impliqués dans les choix stratégiques et se partagent équitablement le pouvoir et les résultats.

Geneviève Blanc écoute les explications de deux associés d'Agroof sur l'identification d'éléments trouvés dans le sol. Photo DR/EB
Geneviève Blanc écoute les explications de deux associés d'Agroof sur l'identification d'éléments trouvés dans le sol. Photo DR/EB

Faire avancer la recherche selon une démarche participative

Depuis sa création en 2001, la société Agroof intervient sur quatre axes d'actions, à l'échelle européenne. D'une part, "la recherche et le développement sur des thématiques agroforestières représente un tiers de notre activité" explique Daniele Ori, responsable formations et projets. Un travail effectué en étroite collaboration avec le monde des agriculteurs "afin qu'ils puissent orienter la recherche" et s'interroger ensemble sur la question suivante : "Comment gérer la complexité des milieux forestiers ?" D'autre part, l'accompagnement de projets agroforestiers constitue une autre mission de la Scop. Pour exemple, leur implication aux côtés de l'association Grappe 3, portée par plusieurs caves coopératives, collectivités et citoyens dans le but de permettre le développement d'une agriculture qui respecte l'environnement et façonne le territoire. "L'agroforesterie fait partie des réponses possibles" indique le co-gérant. Autre domaine d'activité : la formation, à destination des ingénieurs, agriculteurs mais aussi du grand public, dans le cadre notamment de la mise en place de projets de territoire. En dernier lieu, les associés assure la réalisation de supports spécifiques afin de valoriser leurs savoirs-faire et l'expérience acquise au fil des années.

En adoptant le statut d'une Scop, les salariés ont voulu "montrer vis-à-vis de l'extérieur que nous sommes dans un fonctionnement coopératif. En travaillant à 80% avec des collectivés, ce modèle est pour eux l'assurance que l'argent est bien dédié au projet plutôt que d'aller dans les poches des salariés" souligne Fabien Liagre, l'un des co-gérants.

La recyclerie, acteur de l'économie sociale et solidaire

Deuxième visite de l'après-midi : la recyclerie d'Anduze. À vocation culturelle et sociale, l'association créée en 2004 est issue de l'économie solidaire, en lien avec les différents partenaires locaux. Geneviève Blanc explique : "Le Conseil général finance la recyclerie sous forme de crédit d'insertion pour ouvrir des stages aux bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA)". Favoriser l'échange grâce à divers ateliers ouverts à tous les publics autour d'une dimension environnementale, artistique, créative et sociale illustre l'action menée par l'association. Ici, les déchets y sont triés, les objets réutilisables réparés, transformés, détournés. Ce lundi, une dizaine de personnes en insertion participait à un stage luminaire : "À partir de toutes sortes de matières et d'objets, ils vont construire des luminaires" glisse Dominique Sala, présidente. D'autres animations de ce type sont organisées tout au long de l'année.

Visite à la recyclerie d'Anduze. Photo DR/EB
Visite à la recyclerie d'Anduze. Photo DR/EB

La semaine de l’Économie sociale et solidaire de Geneviève Blanc continue sur Anduze aujourd'hui, de 14 heures à 18 heures, aux jardins de la Pousarenque qui recevront ceux de Saint-Jean-du-Gard pour un atelier sur la connaissance du sol. Vendredi 22 novembre à 18 heures, un temps d'échange et de convivialité est prévu à la Fondation Rollin, autour du projet de loi de Benoît Hamon sur l’Économie sociale et solidaire, en présence de Jean-Claude Woillet président de l'association nîmoise d'étude et de promotion des coopératives.

Elodie BOSCHET

elodie.boschet@objectifgard.com

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité