A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Sophie Lossky primée par la filière bois pour une maison individuelle à Fons sur Lussan

maisonFLFX lossky_MGP5936
La maison primée à Fons sur Lussan Photo DR

L'interprofession de la filière bois en Languedoc Roussillon vient de récompenser une deuxième fois l'architecte uzétienne Sophie Lossky dans la catégorie maison individuelle.

La maison FLFX (ce n'est pas un nom de code mais simplement les initiales des propriétaires) à Fons sur Lussan est une maison bioclimatique construite avec les matériaux les plus naturels possibles tout en faisant travailler des structures de proximité. La maison est en bois, paille, terre et chanvre avec de la paille au Nord et à l'Ouest pour une protection maximale. "En revanche on ne peut pas mettre de la paille partout, notamment s'il y a beaucoup de vitrages" explique Sophie Lossky. "De même je voulais des enduits dressés en terre qui soient impeccables, on associe trop souvent la terre à des constructions artisanales. Ce succès ce n'est pas seulement le mien mais c'est celui de toute une équipe qui à su relever le défi. L'autre défi réside dans le fait que tant les matériaux que les hommes devaient être locaux".

Retour  à l'architecture

Sophie Lossky, architecte. Ph DR
Sophie Lossky, architecte. Ph DR

Architecte depuis trente ans Sophie Lossky a repris ses crayons il y a 4 ans et demi après avoir consacré une longue parenthèse à la gastronomie et aux artisans des métiers d'art au travers de l'association "À Table !" en Languedoc et Provence. "J'ai voulu refaire des bâtiments à l'écoute de leur environnement et de ce qui se passe autour" explique-t-elle. À travers la démarche "Bâtiments durables méditerranéens" on a réfléchi à des bâtiments adaptés à notre climat. Construire en bois est une chose mais à l'intérieur, il faut rajouter de l'inertie. Ici je l'ai produite grâce à la terre, mais aussi avec la dalle et un bloc technique. Le reste ce n'est que de l'isolation et c'est ce qu'il faut". Sophie Lossky avait déjà emporté ce prix pour une rénovation à Collias en 2011. "C'est important pour moi car je suis sur la région depuis 17 ans et ce prix est une reconnaissance de savoir faire. Le doute est bien souvent le moteur de l'architecte".

Des matériaux naturels

"Il y a beaucoup de monde autour de cette maison" dit-elle. "D'abord le charpentier Nicolas Talles (Cobois) dont la grande force a été d'avoir osé répondre au projet sans tenter de le modifier à son avantage". "Ensuite je dois citer le maçon Pascal Balzlagette, Sylvain Grimaud d'Ingébois. Avec Nicolas Talles et Sylvain Grimaud nous avons réussi à définir comment rester dans le dessin initial. Elle cite également le menuisier Cachornas à St Chaptes et puis Ecoterre  à Sauve et Jolie Terre à Martignargues. "Je connais Ecoterre depuis longtemps c'est chez eux que j'ai été apprendre les techniques des enduits sur bois et les enduits de terre sur béton. Quand à Eric Defrenne, il est le seul à proposer une solution mécanique (projection) pour les enduits terre avec son entreprise Jolie Terre . Ils ont tous énormément de talent, mais ce qui me surprend le plus c'est que tous ces gens qui travaillent sur des matériaux naturels sont biens dans leur baskets et heureux de faire ce qu'il font. Le fait de travailler avec le vivant donne une autre qualité au chantier. On transporte du bonheur". 

L'architecte, qui ne s'éloigne jamais de plus de trente cinq kilomètres pour ses chantiers, "Au-delà je passerai ma vie dans ma voiture ce qui n'a pas de sens" dit-elle, prouve à travers ce nouveau prix les ressources exceptionnelles du tissu local d'entreprise dans cette nouvelle filière.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close