A la uneInsoliteSanté.Société

MARGUERITTES Ce restaurant où tout le monde mange avec les doigts !

Lise Martin avec un jeune étudiant
Lise Martin avec un jeune étudiant

Ce vendredi midi au CFA Nîmes CCI sud formation, les tables sont dressées. Les invités arrivent un à un et s’installent calmement pour déjeuner. L’amuse-bouche, une tomate d’amour au sésame, est servie à la trentaine de convives. Une première personne s’empare de la tomate avec sa main. Une deuxième en fait autant. Et ainsi de suite. Personne n’utilise ses couverts. Et pour cause : il n’y a ni couteaux, ni fourchettes sur la table !

Une table sans les couverts
Une table sans les couverts

Non, ce n’est pas le tout nouveau concept d’un restaurant qui se voudrait « branché » mais plutôt une belle initiative imaginée par l’association Mémoire et Santé. Ce déjeuner baptisé « repas sans fourchette » s’adresse aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer, ainsi qu’à leurs proches et aux professionnels de la santé. Fabienne Verdureau, chef de projet pour l’association Mémoire et Santé, rentre dans le détail : « En fonction de l’évolution de la maladie d’Alzheimer, il se peut, mais ce n’est pas systématique, que la personne ne puisse plus utiliser les couverts. Elle ne sait plus à quoi ils servent. Aujourd’hui, avec cette opération, tout le monde est logé à la même enseigne. Nous nous adaptons à eux. Et puis, c’est un moment de convivialité. Enfin, il est important que les jeunes générations soient sensibilisées à cette maladie ».

les plats
les plats

Les jeunes en question, ce sont les apprentis, les élèves de deuxième année du CAP Cuisine et Service. Avec leur formatrice, Lise Martin, et le chef cuisinier, Frédéric Bonnet, vingt étudiants ont suivi une formation sur cette maladie. Ils ont adapté leurs plats pour qu’ils soient facile à saisir et qu’ils ne soient pas trop chaud. Au menu, les invités ont eu le plaisir de déguster un déjeuner riche et varié. En entrée, c’était saumon poudre d’or avec un velouté de butternut et un choux à la brandade. En plat, brochette de mozzarella di bufala, artichaut confit, St Jacques au wasabi, escargot parmesan, foie gras sur chips de pain. En dessert, les gourmets ont fini sur une barbapapa, un macaron pistache, un moelleux au chocolat et un cœur coulant. Et bien que dépourvus de couteaux et fourchettes, il paraît que les invités ont eu envie de remettre le couvert.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close