Actualité générale.ActualitésSanté.Société

ALÈS L’hygiène, l’hôpital s’en lave les mains !

Valérie Jacob (au centre) entourée de Laetitia Gibert et de Béatrice Riba. Photo DR/EB
Valérie Jacob (au centre) entourée de Laetitia Gibert et de Béatrice Riba. Photo DR/EB

En rentrant chez soi, avant de manger, en sortant des toilettes... Les situations où nous passons nos mains sous le robinet sont fréquentes dans une seule journée. Et si ce n'est pas le cas, le petit flacon de gel hydroalcoolique a bien pris sa place dans les sacs à main, bureaux, cabinets médicaux où il est de plus en plus utilisé pour une désinfection rapide et efficace.

Le Centre hospitalier Alès-Cévennes, depuis 2008, organise sa journée "hygiène des mains" prévue cette année ce jeudi 28 novembre. Initiée nationalement dans le cadre d'une campagne de santé publique, cette opération a pour simple objectif de "sensibiliser les équipes soignantes, les patients et les visiteurs" à ce geste, explique Valérie Jacob, chef du Pôle génie médical et présidente du Comité de lutte contre les infections nosocomiales (Clin). "60 à 80% d'infections sont transmises par voie manuportée" indique t-elle et "nous sommes tous concernés". Dans un hôpital, qui est "un bouillon de germes" cette démarche prend tout son sens. "Il y a des personnes qui sont dans des situations pathologiques graves et amener des germes qui risquent des les affaiblir, ce n'est pas ce que nous souhaitons" signale Valérie Jacob. Demain, l'équipe d'hygiène de l'hôpital souhaite marquer son engagement "dans une démarche de sécurisation des soins du patient".

Plusieurs animations. De 10 heures à 16 heures, l'espace communication du hall d'entrée sera investi par l'équipe d'hygiène du Centre hospitalier, dont Béatrice Riba et Laetitia Gibert, toutes deux infirmières hygiénistes. Des films de sensibilisation seront diffusés notamment sur le procédé de transmission d'une infection par les mains. Une mise en situation auprès des professionnels sera réalisée à travers un quizz où ils expliqueront quels sont les gestes les plus adaptés aux différents contextes proposés. Un diaporama avec les règles de bases de l'hygiène des mains sera également présenté. Plus ludique, "la boîte à coucou" sera l'une des attractions du stand : après une friction des mains avec un gel hydroalcoolique, la personne place ses mains dans un caisson et un rayon ultra-violet permet de visualiser si la désinfection a été effectuée correctement, en colorant les parties touchées par le gel et pas les autres. Préalablement, il est conseillé d'avoir les ongles courts, aucun vernis et bijoux et des mains propres et sèches.

La transmission par les mains d'infections urinaires et respiratoires sont les plus courantes aujourd'hui. Se désinfecter les mains régulièrement permet de passer au travers des maladies, et de s'en laver les mains...

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité