Actualité générale.Actualités

FESTIF. L’olive à toutes les sauces à Bellegarde…

Photo DR/S.Ma
Christian Gomez, secrétaire général de l'huilerie coopérative de Beaucaire et son président, Jean-Marie Etienne. Photo DR/S.Ma

Le top départ de la Semaine de l'Huile de l'Avent a été lancé par l'association Les olivette du Pays de Nîmes ce samedi 30 novembre pour célébrer la sortie de l'huile nouvelle AOP de Nîmes. A cette occasion, des manifestations seront organisées dans tout le département tout au long de la semaine.

Ce dimanche 1er décembre, c'est à Bellegarde que l'on a pu "déguster" l'olive à toutes les sauces. La journée a commencé par une visite du moulin à l'huile daté du XIXe siècle. Puis ont suivi des ateliers de cuisine animés par Olivier et Laurent, les anciens candidats de MasterChef, des ateliers de fabrication de baumes à base d'huile d'olives, un concours de tapenades noires et vertes, autre concours de crachats de noyaux d'olives cette fois(Voir la photo ci-dessous) etc. Et pendant ce temps-là, l'huilerie coopérative de Beaucaire certifiée bio depuis le 19 novembre présentait ses diverses huiles d'olive de l'extra-vierge (AOP de Nîmes) composée de picholines à 100%, la vierge avec 75% de picholines et huile d'olives au goût d'autrefois. "Pour faire cette huile, nous ramassons les picholines lorsqu'elles sont noires. Dans une cuve nous les faisons monter à une température approchant les 40°C puis, nous les travaillons" explique Christian Gomez, le secrétaire général de la coopérative en 1924.

Le concours de crachats de noyaux d'olives sous le regard bienveillant du maire de Bellegarde Juan Martinez. Photo DR/S.Ma
Le concours de crachats de noyaux d'olives sous le regard bienveillant du maire de Bellegarde Juan Martinez. Photo DR/S.Ma

En 2012, la coopérative de Beaucaire qui regroupe 1 100 adhérents, a produit 40 000 litres d'huile d'olives. Un joli score... Il faut dire que la naissance de l'AOP de Nîmes en 2003 a redonner des ailes à la production. Car depuis les années 50, l'olivier n'est plus le chouchou des producteurs. Très capricieux, l'olivier peut, d'une année à l'autre, perdre la moitié de sa production. "On appelle cela l'alternance. L'olivier est ainsi tombé en désuétude, au bénéfice du pêcher par exemple." Et dire que maintenant l'huile d'olive a sa propre fête !

Retrouvez tout le programme de la Semaine de l'Huile de l'Avent en cliquant ici.

 S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité