A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.Faits DiversJustice.

FAIT DU JOUR. CCI : Henry Douais rend des comptes à la CGPME

D.R/C.M
D.R/C.M

Hier matin devant une centaine de patrons, l'équipe d'Henry Douais est venue faire état de ses actions menées depuis plus d'un an à la CCI de Nîmes. 

"L'entreprise, c'est la base de tout". C'est par ce constat qu'a débuté, hier matin, la réunion de la CGPME (confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises). Le syndicat des petits patrons, qui regroupe 800 adhérents selon l'organisme, a convié ses membres afin d'établir un bilan de l'activité de ses élus de la chambre consulaire. Et quoi de mieux pour attirer ses convives que des cafés chauds et de délicieuses viennoiseries ?!

D.R/
D.R/

"La fin d'année est l'occasion de faire des analyses, d'établir un bilan ainsi que des prospectives", a déclaré en prémices la présidente régionale de la CGPME. Un chewing-gum dans la bouche, le président de la CCI, Henry Douais a tenu à détendre l'atmosphère : "nous sommes ici en famille". Speaker désigné, son fils Xavier Douais qui est aussi vice-président de la communication de la CGPME et président de l'association des commerçants de Cap Costières. Ce matin, pas le droit à l'erreur pour l'équipe Douais. Pour se faire, trois vice-présidents ont été chargés d'exposer leurs missions et projets : Jean-Michel Testard, vice-président en charge du commerce, Jean-Loup Calini, vice-président délégué aux services et Franck Dubus, chargé de l'industrie.

La CCI "a pour objectif d'aider au développement des entreprises et à la création d'emplois", explique Franck Dubus, histoire de bien carder le débat. Parmi les 70.000 entreprises que compte le Gard, 10.000 sont des structures de commerce. Jean-Michel Testard a tenu à rassurer les chefs d'entreprises en expliquant que malgré l'absence des élus aux réunions, "sachez bien que tous les jours la CGPME est présente dans nos discours (…) Jamais une équipe ne s'est autant investie". Et de prendre pour exemple son combat pour la non implantation du village des marques à Fournès. Applaudissements fournis de l'assistance.

Place ensuite aux services et à Jean-Loup Calini qui a insisté sur le "changement de règles" qu'a subit la CCI, notamment concernant la fin de la participation des élus aux marchés publics... De quoi éviter les fameux conflits d'intérêts. Autre dossier : le grandissime "French Vallée". Après une prise en main par le président, le vice-président a assuré que ce "projet mondial" était une "énorme avancée" et pourrait même entrainer le "plein emploi" en faisant tourner à plein régime les entreprises locales. Le tourisme étant selon l'élu, "la seule industrie potentielle" a réaliser cet exploit. A voir…

Fond d'investissement. Dans sa hotte, la fine équipe a apporté le "fond ouvert". Une cagnotte de 5 millions ( soit 20% du budget de la chambre) destinée aux chefs d'entreprises qui ont du mal à trouver des financements auprès des banques. "D'ici le premier trimestre 2014 ce fond devrait être opérationnel. Il ne nous manque plus que l'autorisation de la préfecture", a annoncé le président Douais. Des prêts disponibles sans garanties si ce n'est "la santé économique de votre entreprise". Un joli cadeau de Noël pour les chefs d'entreprises gardois…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité