A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

DÉCÈS MANDELA. Les responsables politiques gardois réagissent…

 

D.R/C.M
D.R/C.M

"La Nation a perdu son fils le plus illustre", a déclaré hier soir le Président Zuma lors d'une intervention en direct à la télévision publique. Agé de 95 ans, c'est auprès des siens, dans sa maison à Johannesburg, que le héros de la lutte anti-apartheid s'est éteint des suites d'une infection pulmonaire. Pour l'Afrique-du-Sud et le reste du monde, Nelson Mandela reste l'incarnation de la lutte pour l'égalité et contre les discriminations : membre de l'ANC, Nelson Mandela sera un partisan de la lutte armée. Il sera incarcéré durant  27 ans à la prison de Robben Island avant d'être élu président en 1994.

Depuis hier soir, les messages et statuts pour rendre hommage à Nelson Mandela fleurissent sur la toile… 

Jean-Paul Fournier, senateur-maire de Nimes et candidat pour un troisième mandat :

Capture d’écran 2013-12-06 à 07.46.14

Damien Alary, président du conseil général du Gard :

 "Avec une grande peine et une profonde émotion, j’ai appris le décès de Nelson Mandela. Si tout le monde s’y attendait, cette nouvelle nous plonge dans la tristesse. C’est qu’une vraie légende des temps modernes vient de disparaître. Le dernier héros, sans doute, du XXe siècle. Je salue, ici, un destin hors du commun, un homme qui a changé la face d’un pays, une icône de la liberté. Rendons hommage, avec recueillement et à sa juste valeur, au fondateur du Congrès national africain et au héraut de la lutte contre l’apartheid. J’ai une immense estime et une admiration sans borne pour cet homme aux vies multiples : une enfance royale, une vie d’adulte faite de luttes et d’isolement et une vie d’homme respecté, fêté et adulé. Un homme qui mérite d’entrer dans l’Histoire". 

Françoise Dumas, députée et candidate socialiste pour les municipales nîmoises :

"Héros de la lutte contre l’apartheid, Nelson Mandela rêvait d’un avenir meilleur pour son peuple écrasé sous le poids d’un régime raciste. Ce rêve, il l’a concrétisé par le refus patient et obstiné de la violence. Sa disparition, qui suscite aujourd’hui une émotion planétaire, nous laisse à tous un enseignement politique et humain majeur, celui que le désir de fraternité ne doit pas exiger le repli ou l’exclusion, mais au contraire l’accueil et le partage avec l’autre, quelques soient ses opinions, son origine".

Yvan Lachaud, président UDI du Gard :  

"Yvan LACHAUD tient à rendre hommage à Nelson MANDELA qui s’est éteint la nuit dernière. Il voit dans la trace qu’il laisse sur chacun d’entre nous « la marque d’un homme pour qui le pardon, la main tendue et la réconciliation, représentent une force bien plus profonde que la soif de revanche ». Nelson MANDELA a représenté pendant des années, la voix de l’espoir pour un pays profondément divisé. Cette voix, il est parvenu à la faire résonner depuis les murs de sa cellule.
Délivré tardivement, comme le rappelle sa remarquable autobiographie « un si long chemin vers la liberté », son message n’a été que celui du pardon, de la volonté et de mettre un terme à l’injustice.
L’œuvre de Nelson MANDELA pour son pays sera celle de la réconciliation et de l’ouverture sur le monde ! Mais ne négligeons pas son apport pour l’ensemble de l’humanité car il nous a montré l’exemple de ce que l’on peut accomplir quand on parvient à s’unir.
Entendons son message d’optimisme".

Patrice Prat, député socialiste du Gard  :

Capture d’écran 2013-12-06 à 07.45.06

Fabrice Verdier, député PS du gard :

"Nelson Mandela s'est éteint hier soir à 95 ans. Je m’incline devant l'homme politique qui a combattu contre le racisme d'état pour que s'impose dans son pays les mêmes droits à tous ses habitants. Je salue celui dont la droiture, la constance de l'engagement, la capacité au pardon, l'humanisme font honneur à la classe politique et au-delà à l'espèce humaine".

Corentin Carpentier, responsable des jeunes UDI du Gard :

Capture d’écran 2013-12-06 à 07.46.08

Patrick Malavieille, président du groupe communiste Front de gauche au conseil général :

"Celui qui, inlassablement, durant toute sa vie, a lutté contre l’apartheid, vient de nous quitter . Nelson Mandela, ce sage, ce héros, ce résistant, cet amoureux de la liberté, cet Homme n’aura eu de cesse, tout au long de sa vie, de combattre la ségrégation, le racisme et l’apartheid. Il ne voulait ni la domination blanche, ni la domination noire. Il voulait l’harmonie pour tous les êtres humains et l’égalité de tous. A l’heure où certains prônent l’individualisme, où d’autres font du racisme leur fonds de commerce, n’oublions pas le combat du leader de l’ANC, le détenu n° 46 664 qui a passé 27 années de sa vie en prison pour que chacun puisse vivre dignement et en paix. Au revoir Monsieur le Président Adieu Madiba".

Pour Jean-Paul Boré, vice-président de la région du Languedoc et candidat aux municipales Nîmoises :

A trader sun communiqué : "Nelson Mandela demeurera le symbole de la lutte contre toutes les discriminations. Nous avons arboré fièrement sur nos vestes le pin’s doré portant son visage avant et après ce 11 février 1990 où il apparut sur nos écrans de télévision : libre enfin après 27 ans de captivité“. Et former “le vœu que son souvenir nous accompagne et nous encourage à poursuivre son combat pour le respect de chacun. Il est temps que Nîmes lui rende enfin hommage en baptisant un lieu à sa mémoire".

Catherine Bernié-Boissard, conseillère municipale PCF :

"Dès la séance du Conseil municipal du 14 décembre, Nîmes a toutes les raisons, en donnant son nom à un édifice public,  d'honorer la  mémoire de Nelson Mandela, qui vient d'achever son « long chemin vers la liberté ». Cet inoubliable combattant pour les droits de l'homme mérite que son souvenir soit perpétué dans une ville de résistance et d'humanisme".

Kevin Fontaine, ancien responsable des jeunes populaires UMP du Gard :

Capture d’écran 2013-12-06 à 07.43.04

 

Sylvette Fayet, candidate Front de gauche aux municipales nîmoises :

Capture d’écran 2013-12-06 à 08.07.13

Laurent Burgoa, adjoint au maire de Nîmes :

Capture d’écran 2013-12-06 à 07.41.37

 

Alain Fabre Pujol, candidat "Nimes Simplement" pour les municipales de Nîmes :

" J'espère que la France saura s'associer à cette douloureuse disparition qui touche à l'universel. Cet homme avait su pardonner à ses bourreaux pour conduire son peuple vers les chemins de la liberté dans la paix, parier sur le sport pour assurer l'unité de la nation (invictus restera un grand film), parler à ceux qui l'avaient emprisonner pour redresser son pays. Dans ce triste soir il rejoint Willy Brandt, Martin Luther King, Gandhi et tant d'autres au pays des sages.....juste de la tristesse et la volonté de continuer, à notre place, son combat pour les droits de l'homme".

Martine Gayraud, secrétaire départemental du PCF :

"C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Nelson Mandela. Il est et restera pour nous le symbole de la lutte pour la dignité humaine de tout un peuple qui souffrait du racisme et de l’humiliation. Pendant des années les communistes ont agi pour sa libération, nous étions à l’époque très seuls à porter en permanence son visage sur notre cœur, nous avons vu avec joie la mobilisation grandir autour de lui pendant toutes les années difficiles qu’il a passé au fond d’un cachot. Cette lutte commune jusqu’à sa libération a profondément marqué l’histoire de note parti. Aujourd’hui, nous partageons l’immense peine de ses proches, de ses compagnons de combat ; son action restera à jamais le symbole de la lutte pour l’émancipation humaine".

Patrick Malavieille, vice président du conseil général et maire de la Grand Combe :

C’est avec une très grande tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Nelson Mandela. Cet homme, épris de justice, de liberté et de paix, a représenté pour des millions de personnes le combat pour les droits de l’homme, contre l’apartheid et contre le racisme. Je garde son souvenir lors d’une rencontre à Paris quand j’étais parlementaire. La visite de sa cellule à Robben Island m’a marqué pour la vie. Le drapeau de l’Hôtel de Ville est en berne. Je proposerai au Conseil Municipal qu’une rue de la ville porte son nom et dès demain, la fête de Charbon Ardent lui sera dédiée. Nous n’oublierons pas Nelson Mandela.

Stéphane Tortajada, premier fédéral PS : 

"C’est avec une immense tristesse que les socialistes gardois ont appris ce matin la disparition de Nelson Mandela. Ils saluent avec admiration son combat contre l’injustice, les discriminations et pour la liberté. Nelson Mandela restera un des trop rares acteurs et messagers de paix et d’espoir qui ont su faire progresser la condition humaine au cours du XXe siècle. Le plus grand hommage qu’on puisse rendre à cette figure universelle, c’est de se souvenir qu’aucun combat contre l’injustice n’est perdu".

Robert Crauste, candidat pour les municipales du Grau-du-Roi

"Avec tous les graulens, avec tous les français, je m’associe à l’hommage rendu à la mémoire de Nelson Mandela.. C’est une figure majeure de l’histoire de l’humanité qui disparait. Celui qui a fait du combat contre le racisme et les discriminations l’oeuvre de toute une vie, celui qui l’a payé de vingt-sept années de prison, a su réconcilier tout un peuple et montrer au monde entier la voie de la paix et de la fraternité. Hommage à toi, Nelson Mandela, reposes en paix !".

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité