A la uneActualité générale.Actualités

LA GRAND COMBE 13 millions d’euros seront investis dans le logement social

Denis Bouad entouré de Stéphane Cabrié et Patrick Malavieille. Photo DR/EB
Denis Bouad entouré de Stéphane Cabrié et Patrick Malavieille. Photo DR/EB

Le 1er janvier 2014, l'Office public de l'habitat du Pays Grand'Combien fusionnera avec l'office départemental Habitat du Gard. Une importante campagne de réhabilitation des logements concernés est prévue sur dix ans.

"C'est une histoire qui s'est écrite rapidement compte tenu des nécessités" explique Patrick Malavieille, président de l'OPH du Pays Grand'Combien et maire de la ville. En effet, l'OPH devenu impuissant face à l'ampleur des travaux d'entretien et de rénovation nécessaires sur son parc, il a fallu seulement huit mois pour que le projet de fusion entre les deux offices se concrétise pour une mise en vigueur dès le début de l'année prochaine.

Un choix qui résulte d'une volonté politique forte "de l'un comme de l'autre" indique Denis Bouad en s'adressant à son ami, Patrick Malavieille. Le processus est alors en route, avec dans un premier temps, un état des lieux et un diagnostic du contexte économique et social du bassin de La Grand-Combe. Vient ensuite une étude "très exhaustive" du patrimoine de la ville afin de mettre en lumière les travaux à mettre en œuvre pour rénover le parc. Puis, un plan stratégique sur la période 2014-2023, "années après années et par ordre de priorité". Et enfin, le coût, suivi de la question du financement.

13 millions d'euros de travaux sur 952 logements

La Caisse de garantie du logement locatif social participe à cet investissement sous la forme d'une subvention de 2,7 millions d'euros ainsi qu'un prêt de 1,7 millions d'euros. Le Conseil général apporte un soutien financier de 700 000 euros. Même montant pour les fonds propres de l'office départemental. "Cette aide a été calculée sur le déficit de potentiel financier de l'OPH, soit 5,8 millions d'euros" indique Stéphane Cabrié, directeur général d'Habitat du Gard. Le 19 novembre, l'arrêté préfectoral de cette fusion est paru et l'affaire est bel est bien dans les tuyaux.

Les objectifs fixés sont simples : il s'agit de rénover les bâtiments et de rendre le parc attractif de façon à limiter la vacance, estimée à 18%, soit sur 170 logements. Pour ce faire, 130 habitations seront démolies dans les quartiers de Trescol et de l'Arboux, 289 réhabilitées totalement et 180 rénovées. Les premiers travaux débuteront dès l'année prochaine et les démolitions viendront un peu plus tard, en 2016, le temps de trouver des solutions de relogement pour les personnes qui y habitent.

Une organisation à la fois humaine et territoriale

Les quinze salariés de l'OPH du Pays Grand'Combien seront intégrés à l'Agence des Cévennes d'Habitat du Gard. Les locaux, qui deviendront ceux de l'office départemental, restent inchangés, au même titre que la rémunération annuelle globale pour chaque salarié. "Nous assurons la garantie pour chaque personnel d'un pouvoir d'achat identique à celui qu'ils avaient avant la fusion" commente Stéphane Cabrié.

Avec l'intégration de 952 logements dans le patrimoine d'Habitat du Gard, une réflexion est née sur l'organisation de proximité de l'office. Un redécoupage en deux agences distinctes, l'une dénommée "agence des Cévennes" et l'autre "agence Sud Gard", est apparu pertinent pour une gestion de 4 142 logements au total. Afin d'améliorer les conditions de travail et d'accueil de l'agence des Cévennes, un espace de 100 m² supplémentaire mitoyen au siège actuel sera acquis.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité