A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.PolitiquePolitique.

MUNICIPALES 2014. Jean-Paul Boré présente les premiers Nîmois de sa liste

D.R/C.M
D.R/C.M

Hier soir à l'hôtel Atria, l'équipe de Tous Pour Nîmes a présenté 24 des 55 Nîmois qui composeront la liste pour les municipales de mars prochain. Parmi eux : le conseiller général Bernard Auzon-Cape, élu sur son propre nom aux dernières cantonales. 

On s'était donné rendez-vous dans… Trois ans ! Hier soir, c'est de nouveau à l'hôtel Atria "là où tout à commencé en 2010" pour l'association politique que leur leader et tête de liste pour les municipales nîmoises, Jean-Paul Boré, a décidé de présenter les premiers membres de son équipe. Une liste pour l'instant incomplète et sans numéro. En politique, il faut savoir maintenir le suspense, par stratégie ou contrainte…

Bernard D.R/C.M
Bernard Auzon-Cape. D.R/C.M

L'exercice d'hier soir était visiblement bien rodé. Les candidats ont défilé un par un sur une estrade en respectant le principe de parité car "si Tous pour Nîmes n'avait pas donné une place aux femmes, je ne m'y serais pas investie", assure Sophie Carriere, sa présidente. Caché derrière un pylône,  Jean-Paul Boré les appelle au micro, énumérant quelques unes de leurs fonctions et responsabilités locales. Parmi les heureux élus, des citoyens de la société civile et des responsables d'associations qui ont contribué à la rédaction de leur projet, comme Melanie Malika Darras. Pas mal d'anciens retraités de la fonction publique ou du privé, comme Simone Pagnet Attia spécialisée dans les questions sociale et de santé.

Fusée. Une petite place a été faite aux jeunes avec Marine El Fakir Mornet, étudiante et triple championne de France de boxe et Emanuel Carriere, élu d'opposition et membre de la commission des sports de Nîmes. Des résidents des quartiers dits "populaires" sont aussi venus garnir les rangs à l'image de Moncef Garrouri, ancien chef d'entreprise et président d'une association de solidarité et de soutien scolaire au Chemin-Bas. Quelques personnalités locales étaient aussi de la partie comme l'économiste Jean Matouk. "Ce sont des citoyens qui ont travaillé avec nous sur le projet. Leur travail leur apporte toute la légitimité necessaire  Une véritable équipe de bénévoles qui reste des professionnels", plaide Jean-Paul Boré.

L'énumération des candidats se clôt en apothéose, avec la présentation du conseiller général proche de Damien Alary, Bernard Auzon-Cape. Un poids lourd dans le VI ème canton nîmois. Présent lors des débats publics de l'association Tous Pout Nîmes, il a de nouveau expliqué les raisons de son soutien à Jean-Paul Boré : "Ce qui me plait dans Tous Pour Nîmes, c'est qu'il n'est pas question d'opposer un quartier à un autre, mais de construire ensemble en rassemblant les habitants". "La fusée est sortie du canon et rien ne pourra l'arrêter", conclut avec assurance Jean-Paul Boré. Affaire à suivre.

Les premiers noms Sophie Carriere, présidente de l'association Tous Pour Nîmes ; Gabriel Audizio ; Marine El Fakir Mornet, étudiante et triple championne de France de boxe ; André Franscico, retraité de la SNCF ; Simone Pagnet Attia, retraitée de la fonction publique ; Robert Nicolas, cadre sup dans le groupe La Poste ; Muriel Paris, assistante sociale et militante associative depuis 25 ans ; Jean-Luc Wittzaelle, chauffagiste ; Claudine Rouviere, ingénieur conseil ; Jean Matouk, économiste et membre de l'académie de Nîmes ; Joséphine Noguera, gestionnaire de marchés publics et militante syndicale : Ali Abdou, commerçant et président d'une association France Comores ; Mathilde Bonnet, Mélanie Malika Darras, rédactrice ; Moncef Garrouri, ancien chef d'entreprise et président d'un association de solidarité et de soutien scolaire au Chemin-Bas, Michèle Noël, retraité de l'enseignement et de la formation pour adulte ; Olivier Carreras, principal d'un collège à Pissevin ; Marine Gros-Aguilera, enseignante retraitée ; Alexandre Serres, fonctionnaire territorial ; Pascale Seguin, auxiliaire de vie et militante syndicale ; Emanuel Carriere, élu d'opposition et membre de la commission des spots de Nîmes ; Michèl Villard, retraité du secteur bancaire ; Claudie Rouviere, inspectrice de l'éducation nationale ; Bernard Auzon-Cape, conseiller général du VIème canton de Nîmes.

Coralie Mollaret

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “MUNICIPALES 2014. Jean-Paul Boré présente les premiers Nîmois de sa liste”

  1. La caisse de retraite la CARSAT à Nîmes ne reçoit plus les administrés depuis plus d’un an et ne répond plus au téléphone et aux courriels. Une telle situation est anormale à notre époque. Nos élus locaux dont le maire de Nîmes et les élus de régions doivent ensemble intervenir rapidement auprès du gouvernement pour l’obliger à faire fonctionner correctement un important service public. Les élus doivent obliger l’Etat à ouvrir et répondre aux citoyens du département, s’il s’agit d’un manque de personnel, créer des emplois ou se faire aider par d’autres caisses de retraite. Des administrés du département sont sans revenus pendant des mois. Qu’elle est la position des candidats sur cette situation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité