Actualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Politique

MUNICIPALES Fabien Gabillon veut un rassemblement à gauche dès le premier tour

Selon Fabien Gabillon, "il faut se mettre de toute urgence autour d'une table pour faire l'union dès le premier tour". Photo DR/EB
Selon Fabien Gabillon, "il faut se mettre de toute urgence autour d'une table pour faire l'union dès le premier tour". Photo DR/EB

Le rassemblement de toute la gauche, dès le premier tour des municipales, est-il encore possible à Alès ? La réponse de Fabien Gabillon est oui. 

Après le retrait de sa candidature à l'investiture socialiste et la mise en œuvre de sa démarche politique indépendante avec son association "Fédérer Alès", Fabien Gabillon change à nouveau son fusil d'épaule en invitant tous les partis de gauche au rassemblement. L'objectif ? "Proposer ensemble un projet pour les alésiens. Nous avons besoin de vous, la porte est ouverte" lance t-il. Et le pas de cette porte semble avoir déjà été franchi par ses plus proches collaborateurs : "C'est en bonne voie, nous avons eu des débats constructifs avec le Front de Gauche et je fais confiance à Jean-Michel Suau". Et de poursuivre : "Nous allons nous réunir tous ensemble ce soir et demain pour conclure et mettre en place les conditions d'un rassemblement". Et visiblement, ce sera sans le parti socialiste. "Avec Benjamin Mathéaud, nous avons eu des différends multiples, mais je ne suis pas dans le ressentiment. Il doit réaliser qu'il ne faudrait pas qu'il soit complètement isolé. Ses qualités, je les connais, je lui demande de les mettre au service d'un grand rassemblement et je serai ainsi son allié" commente Fabien Gabillon.

"Notre premier devoir c'est de proposer une union politique et un projet alternatif collectif pour relever les défis du logement, de l'urbanisme, de la maîtrise de la fiscalité locale et de la sécurité" martèle t-il. Et qu'en est-il du mouvement "Fédérer" ? "Il s'inscrit dans cette démarche politique collective et rassemble des personnalités variées issues d'horizons différents. Cette liste est au point mais nous ne voulons pas ajouter de la division à la division. Ce n'est pas une liste autonome, nous souhaitons continuer à fédérer à gauche". Les réunions organisées dans ce sens ce jeudi soir et demain devraient permettre de finaliser ce projet. "J'ai pas dit que c'était gagné mais c'est jouable !" conclut Fabien Gabillon, avec un certain optimisme.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité