A la uneActualité générale.ActualitésPersonnalités.PolitiquePolitique.Société

HOMMAGE Le préfet du Gard donne son nom à une rue de St Florent-sur-Auzonnet

Le préfet inaugure la rue qui portera son nom à St Florent sur Auzonnet
Le préfet inaugure l'avenue Hugues Bousiges à St Florent sur Auzonnet

Hugues Bousiges vient de donner son nom à une avenue du village de St Florent sur Auzonnet, berceau de sa famille. Le conseil municipal en avait fait la demande dès le mois de septembre dernier afin d'honorer le préfet qui a beaucoup oeuvré pour le Gard mais aussi l'enfant du pays.

"Notre choix s'est porté sur ce que l'on appelait "le chemin du village" qui conduit à la mairie, autrefois appelée "les champs Elysées" à cause de ses lampadaires", expliquait ce samedi matin avec humour le maire de St Florent sur Auzonnet qui accueillait les politiques et les amis du préfet pour cette "inauguration" très spéciale. "C'est un très bon choix" considérait Hugues Bousiges, "l'avenue est hautement symbolique : en bas elle s'appuie à angle droit sur la départementale qui irrigue toute la vallée de l'Auzonnet et ses villages. En haut, elle pénètre dans la commune jusqu'à la mairie qui porte sur son fronton les valeurs républicaines qui me sont chères : Liberté, Egalité, Fraternité".

Gratitude, émotion et fierté

"Il n'y a pas un discours ou le préfet en fonction n'ait cité le nom de ce village qui est si cher à son coeur" témoignait le député Fabrice Verdier, "lui assurant la plus grande des publicités. Aussi les élus ont eu bien raison de montrer à tous combien vous êtes une véritable fierté pour les gens d'ici". Si la carrière exemplaire du préfet et les points culminants de son action ont été rappelés au long des nombreux discours, c'est surtout l'homme dont il a été question. Le préfet, très ému, ne s'y est pas trompé en évoquant sa gratitude, son émotion et sa fierté d' être là. "Si j'oublie un jour la date du jour de ma naissance, je suis certain de ne jamais oublier la date de ce samedi 14 décembre. J'y vois, en tant que le descendant d'une famille de St Florent, la reconnaissance de tous les Florentins à l'un des leurs".

Les qualités de l'homme de St Florent

"Je crois avoir été utile au Gard. J'ai saisi également le drapeau de la fraternité quand le Gard était qualifié de département de la honte, mais je reçois l'honneur que vous me faite comme un encouragement à poursuivre et à se rapprocher d'un idéal. Je crois qu'au delà du préfet, ce sont les qualités de l'homme que vous voulez honorer". Car s'il évoque les nombreux souvenirs de son enfance, les odeurs de menthe sauvage, le chant des cigales et la beauté majestueuse des Cévennes, il parle surtout de ses aïeux et de son respect pour ces hommes et ces femmes. "Quand j'ai été nommé préfet, j'ai fait ici le serment à mes aïeux qu'il n'auraient pas à rougir de moi" confie-t-il. "En 600 ans la famille Bousiges n'a changé que quatre fois de paroisse dans un rayon de moins de quinze kilomètres" dit-il en citant les travaux de son frère historien et écrivain… "nous sommes attachés à cette terre". Son épouse, associée à cet hommage, n'a d'ailleurs pas caché que l'on verrait revenir Hugues Bousiges dans le village. Ce dernier conclut avec gravité : "J'espère qu'un jour futur on dira devant cette plaque. Hugues Bousiges ? C'était un homme, d'abord un homme, surtout un homme…" et qu'on ajoutera "et il était de chez nous".

DSCN1706
Hugues Bousiges dévoile la plaque de l'avenue qui porte son nom, en compagnie du maire de St Florent sur Auzonnet. Ph DR/RM

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité