A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

IMAGE DU JOUR. Front national : Le candidat nîmois s’invite au conseil communautaire

Hier soir, au conseil d'agglomération de Nîmes Métropole. D.R/C.M
Hier soir, au conseil d'agglomération de Nîmes Métropole. D.R/C.M

Jean-Paul Fournier ainsi que les élus municipaux de Nîmes et de l'agglomération Nîmes Métropole devront désormais compter sur un nouvel invité dans l'espace réservé au "public" : Yoann Gillet, candidat FN pour les municipales nîmoises. Hier soir, à l'occasion du conseil communautaire, le prétendant au trône n'a pas bronché d'un iota durant les deux bonnes heures de délibération. "J'ai trouvé que les élus n'étaient pas concentrés et voulaient vite en finir", vilipende Yoann Gillet, avant de condamner l'augmentation du prix de l'eau de quelques centimes.

Le conseil communautaire s'est néanmoins déroulé sans accros, contrairement à samedi dernier. Yoann Gillet avait alors crié "laïcité" dans l'enceinte de l'hémicycle municipal… Cela lui a valu d'être gentiment reconduit vers la sortie par les policiers municipaux. Ces mêmes policiers qui veillaient au grain, hier soir, à l'entrée du Colisée. Chat échaudé craint l'eau froide.

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “IMAGE DU JOUR. Front national : Le candidat nîmois s’invite au conseil communautaire”

  1. Il est important de préciser la raison pour laquelle Yoann Gillet est intervenu samedi lors du conseil municipal.
    Il a souhaité interrogé le Maire et les élus sur une délibération votée ce jour là qui octroie un bail emphytéotique à l’association Union Umanopaix. Derrière cette association se cache une Mosquée.

    Le bail est établit pour 30 ans pour un montant de 2392 euros par an, soit 199 euros par mois pour 1512m2… soit 13 centimes le mètre carré ! C’est un beau cadeau de la part de Monsieur Fournier, ses électeurs ne vont pas apprécier et ils auront bien raison.

    Avec cette petite explication on comprend mieux pourquoi Yoann Gillet, le candidat FN, a « crié » « Laïcité ».

  2. DE 1714 A 1792.

    Jusqu’à cette époque les Dominicains n’avaient eu qu’une église provisoire complètement insuffisante pour leurs besoins. En 1714, ils se mirent en état d’en construire une autre plus convenable et plus commode. Leur première pensée fut de la bâtir contre les murs de la ville, en allant vers le Cours, et ils avaient même demandé aux Consuls la permission de prendre dans ce but une portion du terrain qui était au devant sur la place du château. Mais sur l’avis et le conseil de plusieurs personnes de goût, ils abandonnèrent ce dessein et résolurent de bâtir sur l’emplacement de diverses maisons qui leur appartenaient à l’entrée de la porte des Carmes. Ils hésitaient cependant parce que ces maisons leur rapportaient plus de 200 livres de revenu ; il leur fallait en outre, pour exécuter ce projet, acheter deux maisons contiguës, afin de donner à l’édifice toute l’étendue nécessaire.

    Les Religieux eurent alors la pensée de demander une subvention à la Ville et firent observer au Conseil que non-seulement l’emplacement indiqué serait un bien pour la décence du service divin, mais encore qu’un bâtiment considérable à l’entrée d’une des principales portes serait pour la ville un embellissement important.

    Le Conseil examina la demande dans sa séance du 19 janvier 1714, et nomma des commissaires chargés de se transporter sur les lieux et vérifier l’état des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité