ActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

CORRIDA. Un édito polémique : André Viard compare les anti aux nazis

Photo DR/
Photo DR/

Dans un édito paru dans la revue publiée le 9 décembre dans la revue Terres Taurines (lire ici), le président de l'Observatoire national des cultures taurines, André Viard, assimilait les aficionados aux juifs persécutés par les nazis. "En 1933, à l'initiative des SA, de sinistres consignes apparurent sur les murs d'Allemagne sur lesquelles on pouvait lire : "N'achetez pas chez les juifs !" Deux ans plus tard, en 1935, sous l'impulsion de Goebbels et Streicher, des «manifestations spontanées» furent organisées contre eux. Et le 1er septembre 1941, le port de l'étoile jaune fut instauré par un décret signé par Reinhard Heydrich. En 2013, quatre-vingts ans plus tard, les mêmes sinistres consignes fleurissent à nouveau sur les murs de nos arènes, et sont répercutées via internet et les réseaux sociaux vers toutes les entreprises "coupables" d'associer, fusse de manière minime, leur image à celle de la corrida."

Les propos tenus par l'ancien matador ont provoqué la colère de la Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas ainsi que de l'avocat international Arno Klarsfeld, membre du comité d'honneur de la FLAC (Lire ici) qui n'ont pas manqué de pointer du doigt l'amalgame. "Comment peut-on comparer le martyre d'un peuple victime du seul fait de sa naissance avec des personnes combattues seulement pour leur pratique contestable ?" a déclaré la FLAC. André Viard a expliqué à l'AFP qu'il s'agissait de "comparer les campagnes de dénigrement contre les pro-taurins avec des procédés qui ont un triste passé dans l'histoire".

Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes interpellé par la FLAC

Comme d'autres personnalités politiques de diverses communes du Sud de la France, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes a reçu dans sa boîte mail un petit mot rédigé par la FLAC : "Monsieur le sénateur-maire, compte-tenu de la région taurine dans laquelle vous exercez vos fonctions, nous aimerions savoir si vous cautionnez ou si au contraire vous condamnez un tel amalgame (en relation avec l'édito d'André Viard, Ndlr). Sachant qu'au sein même du monde taurin, certains furent consternés... Bien évidemment, votre réponse ou non sera rendue publique." A vous lire Monsieur le maire.

S.Ma

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “CORRIDA. Un édito polémique : André Viard compare les anti aux nazis”

  1. La FLAC et d’autres associations tolèrent sans problème des commentaires sur leur sites contenant des mots tels que AFICIONAZIS, partagent les communiqués du CRAC parlant de parents dégénérés, de pervers de sadiques…concernant les aficionados, et désormais voudrait nous faire croire à l’imposture, à la mise en scène de son émotion….

  2. En aucun cas, la FLAC ne profère ce genre d’assimilation à l’égard d’aficionados. Mais hélas, quand c’est le cas, elles ne proviennent que d’individus incontrôlés. Jamais vous n’entendrez un responsable d’une centrale nationale anticorrida comparer les aficionados à des nazis. Ce qui n’est pas le cas d’André Viard, président de l’ONCT, qui n’hésite pas, lui, à qualifier notre militantisme de méthodes nazis… Là est la grande différence et c’est cela qui est GRAVE au regard des millions de juifs qui ont connu l’horreur du nazisme. Ce n’est pas tout à fait la même chose !

    1. J’ ai été modérée ,hier, probablement comme d’ autres amis des taureaux.
      Ce message on ne peut plus « soft » passsera j’ espère: nous sommes très nombreux à partager l’ avis de la FLAC

  3. certains propos discréditent totalement celui qui les profère auprès de qui les entend, de quelque bord qu’il soit.
    il en est ainsi de l’outrance, du mensonge, de l’intox…
    mais comment défendre l’indéfendable en effet ! ?
    aussi révoltant que pitoyable.
    Corrida basta.

  4. Les propos, amalgames et parallèles douteux de ce Monsieur Viard sont lamentables. Si malheureusement on peut constater des excès similaires venant d’internautes sur les réseaux sociaux, ils prennent une toute autre ampleur lorsqu’ils émanent d’un journaliste, de quelqu’un qui connaît parfaitement le sens et les implications de ses écrits, qui de plus préside un organisme se voulant représentatif du monde tauromachique… Nous n’avons pas affaire à un militant inconnu mais à une personnalité connue de tous ceux qui – de prêt ou de loin – s’intéressent à la corrida, que ce soit pour s’y opposer ou pour la soutenir. Je ne sais pas quelles suites seront données à ces écrits, ce qui est certain c’est que cela ne doit plus se reproduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité