A la uneActualité générale.Actualités

CHIFFRE DU JOUR. 500 familles invitées à faire ses courses de Noël au Secours Populaire de Nîmes

Photo DR/S.Ma
Au stade des Costières à Nîmes ce jeudi 19 décembre. Photo DR/S.Ma

Comme Angélique, 499 familles nîmoises ont été accueillies par plus de 80 bénévoles ce jeudi 19 et vendredi 20 décembre dans la grande salle des Costières de Nîmes pour participer à la cinquième édition du marché de Noël concocté par le Secours Populaire de Nîmes. Chaque année, 500 familles sont sélectionnées pour bénéficier de ce service afin qu'elles puissent passer un Noël digne et festif.

Caddie en main, les bénéficiaires avancent le long des allées de victuailles, 30 tonnes en tout, grâce en partie à la dotation européenne, le reste étant au frais du Secours populaire de Nîmes pour un budget de 15 000€. Les chants de Noël rythment leur pas. "Je vis seule avec un enfant âgé de 3 ans. La vie est de plus en plus chère, les factures de gaz et d'électricité augmentent, de même que les impôts. Avec les courses que j'ai dans le caddie, je vais pouvoir tenir un bon mois et surtout faire un bon repas de Noël" témoigne Angélique, 27 ans, à la recherche d'un emploi. Elle est accompagnée de sa nièce, Malvina, 22 ans, maman de jumeaux, qui l'an passé avait pu bénéficier de cette aide exceptionnelle. Car, afin que toutes les personnes en difficulté puissent participer à cette opération, un système de roulement a été mis en place. Toutefois, ce plein de victuailles n'est pas donné, chaque famille doit verser au Secours populaire le montant de 12€ pour pouvoir accéder au caddie. "C'est une faible participation mais importante pour la dignité des personnes" précise Florence Luisière, directrice générale de la Fédération du Gard du Secours populaire français.

En marge de cette opération, l'association a lancé sa campagne Don'actions qui, par le biais d'une grande tombola permet au Secours populaire de collecter des fonds pour couvrir ses frais de fonctionnement. "L'an passé, nous avions collecté 20 000€, cette année, nous nous sommes fixés un objectif de 30 000€" ajoute Florence Luisière. Car les personnes dans le besoin sont de plus en plus nombreuses. Preuve en est, pour pouvoir satisfaire toutes les demandes, le Secours populaire nîmois a dû, à partir du mois de décembre, élargir ses heures d'accueil. En 2012, le Secours populaire nîmois a aidé 8 000 personnes. "Pour 2013, le chiffre sera bien plus élevé." Et parmi eux, les jeunes sont malheureusement bien représentés. En mars 2012, lors du lancement du Solidaribus, l'épicerie mobile installée sur le site de l'Université de Vauban, 25 étudiants venaient tous les mercredis après-midi. "Au fil des mois, on est passé à 40, et parfois même 80 étudiants qui venaient au Solidaribus. A tel point qu'il nous est arrivé de manquer de produits."

Les rencontres nationales des jeunes bénévoles du Secours populaire pour la première fois à Nîmes

C'est une première. Au mois d'octobre 2014, la Fédération du Gard du Secours Populaire accueillera à Nîmes près de 350 jeunes de tout le secteur euro-méditerranéenne dans le cadre des rencontres nationales des jeunes bénévoles du Secours Populaire. Une fierté pour la directrice générale : "Dans le Gard, les jeunes qui représentent entre 20 et 30% des bénévoles, sont très dynamique." De ces rencontres devraient naître de  nouveaux projets de solidarité. A suivre...

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité