A la uneActualité générale.ActualitésPersonnalités.Société

GARD. Le nouveau préfet Didier Martin entre officiellement en fonction

Didier Martin, le nouveau préfet du Gard. D.R/C.M
Didier Martin, le nouveau préfet du Gard. D.R/C.M
Au centre, le nouveau préfet du Gard, entouré du
Au centre, le nouveau préfet du Gard, entouré de Denis Olagnon, Secrétaire général de la Préfecture du Gard et de Julie Bouaziz, sous-préfet.

Agé de seulement 47 ans, ce qui est jeune dans les hauts rangs du service public, Didier Martin est officiellement entré en fonction, ce lundi 23 décembre. Dépôt de gerbe solennel ce matin au Square du 11 novembre, rencontres avec les hommes forts du département Jean-Paul Fournier et Damien Alary… Cet après-midi, c'est depuis son bureau que le représentant de l'état dans le Gard s'est présenté à la presse.

Le Gard, un sacré challenge tant "les enjeux sont extrêmement diversifiés", explique celui qui, auparavant était en poste en Eure-et-Loir. Chômage élevé, au-dessus de la moyenne nationale, risques d'inondation accrus, et territoires à la fois ruraux et urbains… La barre est haute. Cependant "je connais un peu le territoire, ayant été en poste à Perpignan et Marseille", tient à rassurer Didier Martin.

Si ses priorités sont nombreux, à l'image de celles du gouvernement Hollande, une attention particulière sera portée sur l'égalité des territoires, la lutte contre l'insécurité mais aussi la sécurité routière et la lutte contre l'alcool au volant. Si le premier comité d'accueil où se mêlaient responsables politiques et judiciaires a été chaleureux, il reste encore au préfet à découvrir les joies des protestations de ce peuple de caractère que sont les Gardois, tels que les anti-corridas, anti-gaz de schistes et bien d'autres… Alors bienvenue !

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD. Le nouveau préfet Didier Martin entre officiellement en fonction”

  1. Bienvenue à monsieur Didier Martin notre nouveau préfet.

    Citoyen de Bellegarde (30127), je profite de l’opportunité qui m’est offerte pour vous demander d’intervenir près de monsieur le maire de ma commune afin de lui rappeler l’obligation qui lui incombe es emplacements d’expression libre disponibles sur notre territoire.
    Je me suis en effet déjà rendu en mairie au service concerné en tant que citoyen, pour me tenir informé directement s’il y avait sur notre commune de Bellegarde de tels emplacements et la réponse que l’on me fit me laissa perplexe: Non m’a-t-on dit, il n’y aucun emplacement prévu à cet effet et seul le maire détient le pouvoir de décider si oui ou non il souhaite mettre en œuvre de tels panneaux…
    Renseignement pris: wikipédia sur internet nous apprend que l’affichage libre, reflet de la liberté d’expression, est un mode d’expression très utilisé en France. Son nom officiel est « affichage d’opinion et à la publicité relative aux activités des associations sans but lucratif ».
    Il est règlementé et doit être distingué de l’affichage sauvage qui de ce fait est illégal.
    On y apprend aussi que l’affichage libre était réglementé par la loi n° 79-1150 du 29 décembre 1979 et par le décret d’application n° 82-220 du 25 février 1982 ; et qu’il est actuellement régi par les articles L. 581-13, R. 581-2 et R. 581-3 du code de l’environnement. Les communes sont tenues d’informer (directement ou sur demande) les citoyens des emplacements d’expression libre disponibles sur leur territoire.
    Cette règlementation stipule en particulier que toutes les communes françaises doivent disposer d’au moins :
    Quatre mètres carrés plus deux mètres carrés par tranche de 2 000 habitants au-delà de 2 000 habitants pour les communes de 2 000 à 10 000 habitants ;
    Soit pour Bellegarde 4 m² + ? (6 336 hab. en 2011) :
    6336 – 2000 = 4336 habitants : ramené à 4000,
    Cela fait 2 tranches de 2000 habitants donc 2m² x 2 tranches = + 4 m² à rajouter aux premiers 4 m² :
    Nous avons donc une commune pouvant prétendre à 8 m² d’emplacements d’expression libre disponibles sur son territoire.
    Vous serez-t-il possible monsieur le préfet d’intervenir par courrier près de monsieur notre maire : Juan Martinez, récemment reélu à Bellegarde (30127) pour lui rappeler l’obligation que les articles L. 581-13, R. 581-2 et R. 581-3 du code de l’environnement lui impose de mettre au service de ses administrés les dits emplacements d’expression libre.
    Dans l’attente, recevez, Monsieur le préfet, l’expression de mes sincères salutations républicaines.
    Denis Hay – 0643183387

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité