Municipales 2014.PolitiquePolitique.

NÎMES 2014. EELV : « A un moment donné la question des places va venir »

Alain Fabre Pujol.  D.R/
Alain Fabre Pujol.
D.R/

Petit à petit, les partis politiques font leur nid à l'approche des municipales. "Début janvier, il va y avoir des rencontres officielles avec d'autres partis politiques", fait savoir Alain Fabre Pujol, candidat Europe Ecologie les Verts à Nîmes, à l'occasion de la présentation de son programme pour les municipales nîmoises (Lire ici).

Les écologistes restent favorables à l'idée d'une union à gauche : "Si l'on veut sortir l'équipe actuelle, il faut qu'on soit ensemble", réaffirme le député EELV Christophe Cavard. "Nous sommes en discussion avec le PS. Maintenant, il faut que l'on rencontre le PC", explique la tête de liste.

Les écologistes ont connu quelques remous au sein de leur propre groupe. Ancienne candidate EELV à Nîmes, Marie-Pierre Mercier s'était engagée à s'unir avec les communistes avant qu'Alain Fabre Pujol ne réalise un push démocratique (Lire ici). "La ligne d'EELV aujourd'hui est simple, autonomie partout sauf en cas de risque FN, comme c'est le cas à Nîmes. Dès lors, nos partenaires restent d'abord les socialistes avec qui nous avons fait un accord aux législatives et aux présidentielles", ajoute Christophe Cavard.

Au coeur des négociations : "Le projet. il faut confronter notre contenu avec celui des autres. Il y a des choses sur lesquelles nous porteront des exigences, pas comme nos amis de Montpellier qui ont avalé un certain nombre de choses", poursuit Alain Fabre Pujol. Si aucun "incontournable" ne veut être dévoilé, les écologistes reconnaissent que des points pourraient faire "tiquer" les communistes comme : "L'abandon de la création d'un deuxième incinérateur".

"Une fois d'accord sur ces priorités, nous discuterons des places. A un moment donné, c'est certain que la question des places va venir", explique Christophe Cavard. Mais pour l'heure, "c'est trop tôt".

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “NÎMES 2014. EELV : « A un moment donné la question des places va venir »”

  1. A un moment donné, c’est certain que la question des places va venir…
    Ben oui, sinon à quoi bon toute cette mise en scène ?
    Après le scénario Fournier-Lachaud voici celui de la « gauche » Nîmoise.
    Du déjà vu et entendu de la part des acteurs AFP, Boré…et malgré la petite dernière Dumas.

  2. monsieur Jacob,

    tout d’abord mes meilleurs vœux pour 2014.
    oui le dispositif humain doit venir en discussion, une liste de 55 candidates et candidats devant être présentée aux nîmois en Mars 2014.
    Je souhaite vous faire remarquer que je suis en tête de file du seul groupe politique nîmois à avoir pris le temps d’écrire et de publier un projet municipal (2 ans de travail) avant de rencontrer Partis politiques, associations citoyennes, personnalités….. Certains ont signé des pactes électoraux sans avoir de cap pour la ville: c’est une autre vision de la politique, différente des partis traditionnels comme le FN, l’UMP, l’UDI et d’autres……..

    1. Bonjour Monsieur Fabre-Pujol,

      Je peux déjà vous dire comment et pourquoi vous allez rejoindre le « camp républicain ». Dumas va accepter quelques unes de vos propositions (sans doute élaborées ensemble) vous proposer un poste d’adjoint et appeler tous les « démocrates » à s’unir pour combattre le risque FN au 2ème tour.
      Je vous rassure, l’UMP-Alternative fera de même.
      Je vous souhaite une bonne année 2014…malgré tout !

  3. Je ne voterai pas pour monsieur Fabre-Pujol s’il se range derrière Françoise dumas! Elle ne m’inspire pas et éventuellement je la veux sur notre liste. Nous les verts on oublie pas l’arnaque hollande et on veut pas qu’une de ses souffifres s’en prennent à nous au local.
    Alors monsieur Fabre pujol, soyez forts et faites la se ranger derrière vous et avec vous autrement vous perdrez de nombreuses voix!! Si elle refuse? Partez seul, vous méritez tellement mieux qu’elle! Soyons fiers, soyons verts!!

  4. Bonjour Monsieur Fabre-Pujol et bonne année,

    Vous dites que votre programme a été élaboré au terme de 2 années de travail. Voulez-vous parler du travail réalisé par TOUS Pour Nîmes et son Agglomération de Jean-Paul Boré? Ou bien alors avec qui avez-vous réalisé ce programme et au terme de combien de rencontres avec les Nîmoises et Nîmois ? Merci de préciser.

  5. Monsieur,
    Vous mettez à votre compte l’exclusivité de l’écriture d’un programme après deux ans de travail…Combien de réunions publiques avez-vous organisé, combien de consultations auprès des concitoyens avez-vous préparé… ? Je ne suis pas certain que les Nîmois vous aient beaucoup vu pour préparer avec eux un programme qui émane de leurs attentes et espoirs. Vous copiez-collez les idées de vos amis tout en tentant de retrouver une légitimité en négociant de surcroît votre place sur une liste d’union de la gauche. Vous tentez un coup de force en vous inspirant de tactiques et stratégies politiciennes. En faisant cela, vous minez l’espoir de cette union et éloignez une fois de plus l’électorat qui, désormais, condamne ce type d’agissement. Malgré vos qualités réelles, vous restez dans une logique d’appareil…C’est fort dommage et les électeurs sauront vous le faire savoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité