Actualité générale.ActualitésPersonnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

MUNICIPALES Ecologie : Odile Veillerette rejoint la liste du Front de Gauche à Alès

DSCN2250
Odile Veillerette, ex-EELV, rejoint la liste de rassemblement du Front de Gauche à Alès menée par Jean Michel Suau. Ph DR/RM

"A Alès, il y a maintenant les verts-verts et les verts-roses" explique Odile Veillerette suite à la décision officielle du candidat Europe Ecologie Les Verts de rejoindre la liste PS menée par Benjamin Mathéaud pour les municipales à Alès (voir notre article : Pour battre Roustan, plutôt Mahéaud que Suau).

Odile Veillerette n'en n'est pas à sa première colère et à sa première dissidence. On se souvient que, candidate officielle écologique aux cantonales, elle avait déjà du s'effacer in-extrémis dans le cadre d'un accord de son parti avec Fabrice Verdier (PS), devenu par la suite le député de la circonscription. "Monsieur Verdier est pour le nucléaire", dit-elle entre autre, "j'ai donc maintenu ma candidature et j'ai été exclue du parti EELV. Je n'ai pas été réintégrée mais j'en garde les valeurs et je ne veux pas chercher d'autre parti. Le département du Gard  a longtemps fait figure de trouble fête avant qu'il n'apparaisse à tous qu'il y avait deux grandes tendances dans ce parti. Je fais partie de l'autre." dit elle.

En rejoignant l'équipe de Jean Michel Suau, Odile Veillerette affiche trois objectifs majeurs. "D'abord battre Max Roustan. Il est temps qu'il prenne sa retraite. Ensuite, j'ai vu toutes les reculades de ce gouvernement sur les questions écologiques et, en plus des écologistes qui ne se reconnaissent plus dans la position officielle d'EELV,  je veux permettre le rassemblement de tous les citoyens  qui ont pris conscience de l'urgence d'agir. Enfin, en étudiant le programme du Front de Gauche à Alès, on s'aperçoit que tous ses axes sont traversés par une référence à l'environnement."

Si elle se "retrouve" dans plusieurs grands thèmes du Front de Gauche à Alès comme "la commission écologie permanente" ou encore "la gestion publique globale du cycle de l'eau", elle apporte avec elle plusieurs dossiers qu'elle voudrait expérimenter ou mettre en discussion. "D'abord que la ville soit candidate auprès de l 'Etat pour une  mise en place expérimentale d'un revenu minimum de base sur Alès" dit-elle. "Je veux également  permettre une nouvelle forme de citoyenneté où ce sont les citoyens qui font les proposition (en référence aux idées d'Etienne Chouard). Enfin je souhaite que nous favorisions le produire local et le consommer local.  Samedi, le rassemblement du Front de Gauche présentera à Alès l'ensemble de sa liste. Il faudra être attentif à la place à laquelle Odile Veillerette y sera accueillie.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité