Actualité générale.ActualitésPersonnalités.Société

NÎMES Au moins cent personnes pour voir Brice Conrad entre les deux escalators de la Coupole

Brice Conrad en concert entre les deux escalators de la Coupole photo TD
Brice Conrad en concert entre les deux escalators de la Coupole photo TD

On le sait, le temps passe vite. Mais pour ceux qui auraient oublié Brice Conrad, il suffit de faire un effort de mémoire. En 2012, le jeune homme rencontrait le succès avec son titre : "Oh la". Souvenez-vous, ça donnait : "J'ai dit oh la, hey, oh / Dans la nuit bleue / Oh la, hey, oh / J'ai dis oh la / La lune est belle quand elle sourit / Dans la nuit bleue / Oh la, hey, oh".

A l'époque, ces quelques mots inspirés et les rimes, recherchées, font mouche. Le rythme entraînant qui accompagne la poésie est dans l'ère du temps. Brice Conrad explose et se fait un nom. Il sort son premier album en mars 2013 et atteint la 52e place des ventes d'album en France. Un beau début de carrière.

Le centre commercial La Coupole - qui a le nez creux - a reçu l'artiste ce samedi, un an après tout le monde. Et c'est devant une bonne centaine de fans, peut-être deux cents, que Brice Conrad s'est produit au rez-de-chaussée du centre commercial. Entre deux escalators, le chanteur a interprété son dernier single "Léa" au refrain bouleversant :"C'était hier qu'on roulait vers le soleil / C'était hier / C'était hier qu'on levait les yeux au ciel / C'était hier". Devant un parterre d'adolescentes, l'interprète a été chaleureusement applaudi. Une consécration à la hauteur de son talent.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité