A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Les allures du marché de l’automobile en 2013

1272 voitures ont été vendues en 2013 chez le concessionnaire Renault. Photo DR/EB
1272 voitures ont été vendues en 2013 chez le concessionnaire Renault. Photo DR/EB

Ce n'est pas un scoop, ces dernières années, le marché automobile français n'est pas au meilleur de sa forme. Chez le groupe Renault à Alès, malgré la conjoncture, les ventes sont en très légère augmentation par rapport à 2012.

1 272 voitures neuves ont été vendues en 2013 chez Renault à Alès. Soit 78 véhicules de plus par rapport à l'année précédente. Pour Jean-Marie Covato, chef des ventes, "cette hausse est insignifiante" mais le résultat final "n'est pas mauvais". "De toute façon, on voudrai toujours en faire plus" confie t-il.

Dans un contexte où le parc automobile vieillit, les usagers continuent à renouveler leur véhicule. Mais, avec un pouvoir d'achat en baisse, ils se rabattent plutôt sur les voitures d'occasion. C'est le cas des jeunes qui viennent tout juste de décrocher leur permis ou un emploi, mais aussi des chômeurs "qui ne présentent pas la nécessité d'acheter du récent ou du neuf". Fort heureusement pour le constructeur, les actifs et les retraités ont tendance à investir sur des modèles tout neufs "avec des budgets très aléatoires".

De nouvelles habitudes d'achat

Mais selon les mois, les ventes ne sont pas toujours au beau fixe. Par exemple, d'année en année, le mois de mai n'est guère porteur. À l'inverse, en décembre, les clients affluent. "C'est la période qui marche le plus. Les constructeurs doivent boucler leur budget et ceux qui viennent sont à la recherche de bons prix" souligne Jean-Marie Covato, ajoutant que la communication faite par les médias a un réel impact sur les habitudes des consommateurs. "Fin 2013, les médias annoncent que nous oublions nos marges et que de fortes remises sont proposées. Et d'un coup, on passe de 3 à 30 clients dans la journée ! Nous sommes donc obligés de "lâcher" un peu, sinon le marché passe à côté. Les gens attendent le dernier moment pour acheter car ils ont été habitués à ça par la communication".

La Zoé, voiture électrique. Photo DR/EB
La Zoé, voiture électrique. Photo DR/EB

Plutôt des petites voitures

Outre les familles nombreuses qui vont choisir les modèles Espace, Scénic ou les grandes berlines, les petits gabarits, moins coûteux et très confortables également, ont généralement du succès auprès des acheteurs. "Nous avons vendu entre 25 et 28% de Clio et 20% de Twingo" précise le chef des ventes. Le crossover Renault Captur constitue "environ 30% des ventes". À côté de cette gamme, la voiture électrique commence tout doucement à gagner du terrain. "Environ une vingtaine sont parties en 2013. Les usagers l'achète en second véhicule" commente Jean-Marie Covato. "C'est une utilisation différente et une autre façon de voir les choses. Le seul inconvénient, c'est qu'il faut recharger le véhicule tous les 150 kilomètres, sinon ceux qui l'ont acheté sont séduits".

Pour l'heure, on ne peut pas encore dire que l'année démarre sur les chapeaux de roue pour le concessionnaire alésien. En effet, le mois de janvier débute toujours doucement. Ce week-end, des portes ouvertes sont organisées au quai du mas d'hours à Alès. Objectif : se mettre en route pour 2014.

Elodie BOSCHET

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité