EconomieEconomie.

CHIFFRE DU JOUR 25 chefs d’entreprise viennent à la rencontre d’Henry Douais

Henry Douais et Rita, la patronne du restaurant "Le petit marché". Photo TD
Henry Douais et Rita, la patronne du restaurant "Le petit marché". Photo TD

Entre deux entrées servies à ses premiers clients, Rita, l’énergique patronne du Petit Marché, aide à la préparation de la réunion d’Henry Douais. Elle accueille le président de la CCI, pose avec lui en photo et surveille de l’autre œil que tout fonctionne bien en salle. Rita, comme la vingtaine de chefs d’entreprise présents ce midi, tient une entreprise au Marché Gare. Pour elle, c’est un restaurant. D’autres, les voisins, gèrent la société Pomona - fabrication en gros de surgelés - ou sont dans la viande comme Bigard Distribution. Le Marché Gare compte tout de même 472 emplois répartis dans 46 entreprises. Autant dire qu’il était impossible pour Henry Douais de faire l’impasse sur ce détour chez ces commerçants de l’ouest nîmois.

Autour d’un verre, dans une ambiance détendue, le président de la CCI prend la parole : « Je viens pour vous écouter et aller porter votre parole auprès des institutions compétentes. J’ai noté des soucis comme celui de la sécurité. Je vais alerter le Préfet sur les trafics qui auraient lieu la nuit. Et puis, il faut modifier l’organisation du Marché Gare à travers la signalétique et la voirie en très mauvais état ». Modeste - il reconnaît même qu’il n’est pas « le Père Noël » - Henry Douais s’engage à faire « évoluer » cette zone laissée quelque peu à l’abandon.

TD

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité