Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

CONSEIL GENERAL. Burgoa & Procida : Haro sur l’augmentation des taxes

D.R/C.M
D.R/C.M

Comme ils ont coutume de le faire, les conseillers généraux d'opposition Laurent Burgoa et Thierry Procida ont livré ce matin leur indignation, à quelques jours du DOB (Débat d'Orientation Budgétaire) et du vote du budget le mois prochain. Le motif de leur colère : l'augmentation du taux de la taxe de publicité foncière et du droit d'enregistrement qui passe de 3,8% à 4,5% pour la période du 1er mars 2014 au 29 février 2016, comme l'autorise la loi de finances.

Cette mesure, on l'imagine aisément, est censée ramener davantage de recettes à la collectivité locale puisque, comme l'expliquait Damien Alary, président du conseil général : “pour 2014, nous avons 1.500 RSA supplémentaires, soit 7,5 millions de plus, ce qui nous a déjà valu des décisions modificatives. Le budget 2014 m’inquiète et celui de 2015 sera encore plus difficile”. 

Immobilier. Du côté de l'opposition, la coupe est pleine : "il faut arrêter avec ce matraquage fiscal. Le seul recours de Damien Alary c'est l'impôt, la pression fiscale ". Et de prendre pour exemple, "l'augmentation des 1800 euros de la taxe sur la publicité foncière pour la vente d'un bien immobilier de 250.000 euros". "Nous avons consulté différents acteurs locaux comme la fédération française du bâtiment. Tous sont unanimes et assurent que cette hausse va freiner considérablement le marché immobilier et les constructions", avance Laurent Burgoa, qui fait remarquer que les taxes des communes, elles, restent au même niveau. "Nous lui demandons de ne pas appliquer cette mesure. Je tiens à rappeler que quand le bâtiment va tout va", ajoute de son côté Thierry Procida.

Enfin, comme Statler et Waldorf, les deux papis critiques du Muppet Show, les élus d'opposition avancent leur sempiternelle attaque autour "du saupoudrage budgétaire" du département qui finance associations et développement économique. "Comme l'a dit François Hollande, les collectivités doivent se recentrer sur leurs compétences, les routes, collèges et prestations sociales. Le financement des associations et l'économie relèvent des compétences de la région !". En respectant cette logique et à supposer que la droite gagne le Conseil général en 2015, financera-t-elle le musée de la Romanité, projet cher à Jean-Paul Fournier ?

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “CONSEIL GENERAL. Burgoa & Procida : Haro sur l’augmentation des taxes”

  1. Bravo à Laurent Burgoa, un élu courageux et lucide!!
    J’espère qu’il sera président président du conseil général en 2015 car il est un des rares élysées à être à l’écoute de ses concitoyens

  2. au PS les impôts et à l’UMP la dette. Avec Lachaud à l’agglo c’est une question de vase communicant avec Nîmes. Moi, je serais électeur à St Gilles ou Milhaud, Clarensac ou Caveirac, Bernis ou Garons, Manduel ou Margueritte, Bouillargues ou Générac…je demanderais des comptes aux candidats pour ne pas avoir à financer par la dette la politique de Fournier. En même temps je suis Nîmois et la dette de l’agglo m’interpelle aussi…entre son musée de la romanité et sa fuite en avant dans tous les domaines Fournier m’inquiète !
    Parce que l’UMP c’est quand même SARKOZY et ses 500 milliards de dettes en + sur 1 mandat > 1 record.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité