A la uneMunicipales 2014.PolitiquePolitique.

MUNICIPALES Les socialistes en formation de combat autour de Benjamin Mathéaud

La liste de Benjamin Mathéaud
Un soutien sans faille du PS pour la liste de Benjamin Mathéaud à Alès. Ph DR/RM

Benjamin Mathéaud, candidat socialiste à la mairie d'Alès a tenu ce samedi matin une conférence de presse entouré de tous ses amis politiques et de ceux qui les rejoignent.

Les deux députés William Dumas et Fabrice Verdier, la conseillère régionale Nelly Frontanau, le patron fédéral du PS Stéphane Tortajada, mais aussi la conseillère municipale élue avec lui Elisabeth Sapède sont tous derrière Benjamin Mathéaud "pour faire gagner le PS à Alès", mais pas seulement, car la liste avait déjà été rejointe par le candidat Europe Ecologie Les Verts Jean Claude Hodrinet (voir notre article) et, on l'a appris ce matin, par Brigitte Verdelhan. Cette dernière qui a déjà travaillé avec Benjamin Mathéaud sur la campagne du second tour des législatives est présentée par Benjamin Mathéaud comme "une nouvelle tête en politique, authentiquement engagée à gauche, appréciée de tous et dotée d'une grande énergie". "Elle représente aussi une forme de renouvellement" explique Benjamin Mathéaud qui ajoute "Je ne veux pas d'une équipe de clônes". Légèrement intimidée lors de sa prise de parole, l'épouse du maire PC de Salindres ne mâche pas ses mots à l'encontre de Jean Michel Suau : "un candidat à bout de souffle, incapable de renouveau et qui a sacrifié la nouvelle génération des communistes populaires". Pour autant elle ne se trompe pas d'ennemi et ajoute avoir rejoint cette liste pour battre Roustan.

Le petit Mathéaud

Nelly Frontanau rappelle le soutien du président de région Christian Bourquin et l'importance pour une ville comme Alès de rétablir des liens efficaces avec la région. Stéphane Tortajada souligne le travail sérieux réalisé par  Benjamin Mathéaud qu'il "supporte" depuis vingt ans déjà. Mais c'est Fabrice Verdier qui trouve les mots qui frappent pour soutenir "le petit". "On est en face d'un projet muri, réfléchi, une vraie vision pour Alès avec une perspective de rassemblement qui si elle ne se fait pas au premier tour, se fera au second, nous y veillerons. Il n'y a pas de citadelle imprenable... il y a deux ans j'étais dans la même position : on disait de moi "le petit Verdier". On s'est rassemblé, on a construit un projet. La méthode est la bonne... je vous invite à vous rassembler derrière celui qui incarne l'avenir d'Alès". Quand à William Dumas, il enfonce le clou : "Le petit Verdier, il fait bien le poids aujourd'hui...l'essentiel c'est de redonner à Alès un maire socialiste". "Cette ville est prenable ajoute Stéphane Tortajada, c'est la second ville du département et cela représente pour nous un véritable combat".

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité