A la uneActualité générale.Actualités

UZÈS La truffe, toujours victime de son succès !

Le marché aux truffes, très convoité. Photo DR/EB
Le marché aux truffes, très convoité. Photo DR/EB

Le diamant noir a réussi à passer entre les gouttes ce week-end pour la 21e édition de la Fête de la truffe à Uzès. Organisée traditionnellement le troisième dimanche de janvier par le syndicat des producteurs de Truffes du Gard, le Comité de promotion agricole d’Uzès et la Chambre d’agriculture du Gard, la journée de la truffe a pour but de populariser le “Tuber melanosporum”. Ce dimanche, une trentaine de producteurs sont venus vendre leurs truffes fraîches entre 800 et 1000 euros le kilo.

Avant l'ouverture du marché, les truffes ont été contrôlées par le syndicat des producteurs. Photo DR/EB
Avant l'ouverture du marché, les truffes ont été contrôlées par le syndicat des producteurs. Photo DR/EB

Garantir la qualité du produit

"Nous voulons une image irréprochable" déclare Luc Reynaud, président du Comité de promotion agricole d'Uzès. C'est pourquoi ce matin, avant que les visiteurs affluent sur la place aux herbes, les truffes présentées à la vente ont été contrôlées par le syndicat des producteurs de Truffes du Gard "pour garantir la qualité". Toutes aussi jolies les unes que les autres, elles ont attiré de nombreux amateurs, si bien qu'il devenait difficile de circuler dans les allées du marché.

À côté du divin champignon, d'autres exposants ont servi des mets truffés : omelette à la truffe, galette des rois à la truffe, tartines à la truffe... Impossible de passer à côté et de repartir sans y avoir goûté.

Dégustation mets et vins. Photo DR/EB
Dégustation mets et vins. Photo DR/EB

Déguster des spécialités truffés avec des vins de pays

Pendant qu'une démonstration de "cavage" au chien et au cochon retenait l'attention des spectateurs, l'Office de tourisme Pays d'Uzès proposait une dégustation de spécialités truffées à accompagner avec les vins de pays. "L'idée est de démocratiser la truffe" explique Luc Reynaud et de la découvrir très simplement, en l'accordant avec le vin. De nombreux curieux se sont prêtés au jeu, profitant de ce moment d'échange pour poser leurs questions sur la préparation du produit. "L'idéal, c'est une cuisson au bain-marie" retiendra t-on.

Des chefs étoilés pour un repas truffé

Hier soir, cinq chefs étoilés, dont trois gardois et deux venus de Bruxelles spécialement pour l'occasion, ont mis leur savoir-faire au service de la truffe en l'associant cette fois avec les produits d'excellence du terroir. Une soirée "Militant du goût" destinée aux gastronomes amateurs de bons produits et de grande cuisine, l'occasion unique de savourer un repas 100% truffe noire !

Ce dimanche midi, les restaurateurs uzétiens se sont mis au goût du jour en proposant sur leurs ardoises des menus à base de truffe. À la salle polyvalente, 150 convives ont encore partagé des mets truffées à 46 euros le menu.

DSCN2794

Le concours des blogueurs

Après la vente aux enchères des truffes bénites, une bataille culinaire a pris place pour le concours de cuisine des blogueurs. "Six blogueurs, dont trois français et trois belges ont réalisé des recettes à bases de truffes et viennent présenter leurs plats à un jury" explique Luc Reynaud. Un jury composé notamment de l'actrice Isabel Otero, qui connaît bien le territoire.

Les manifestations autour de la truffe se poursuivent jusqu'au 9 février. Le programme complet ici.

Elodie Boschet

 

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité