A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

FAIT DU JOUR Municipales : une élection au masculin pour le PS et bien d’autres…

D.R/Montage C.M
D.R/Montage C.M

Jacqueline Chapon candidate à Bouillargues, Nathalie Elfassy Ribes à Milhaud, et Françoise Dumas à Nîmes ont une chose en commun : elles sont les seules femmes investies par le PS pour les municipales de mars prochain. Dans un département qui compte pas moins de 353 communes, la statistique a de quoi faire mentir le président socialiste du Conseil général, Damien Alary, qui expliquait que "la parité était l'ADN du parti socialiste". Alors, le sourire ravageur et la langue sortie de leur poche, les militantes décryptent cette triste réalité. Il y a d'abord l'autocritique : "la gente féminine ne sent pas prête à faire le grand saut dans le monde politique. Ce n'est pas simple d'être une mère de famille et une militante. Les engagements sont nombreux et les journées ne font que 24 heures…", pense Nathalie Elfassy Ribes. Sa camarade, Jacqueline Chapon, avance ce sempiternel mais non moins véridique argument : "le pouvoir appartient aux hommes et ils ne sont pas prêts à laisser leur place".

L'exemple Françoise Dumas

Si le parti socialiste est loin d'être un exemple, l'UMP et le FN ne peuvent pas fanfaronner pour autant. Le front national affirme avoir six candidates sur une vingtaine de listes. Quant à l'UMP et l'UDI, ils n'ont investi qu'une femme à Rochefort du Gard, en scellant leur accord… Reste plus qu'à attendre la liste complète des candidats de l'UMP.

A Nîmes, Françoise Dumas bénéficie d'une notoriété particulière en raison de sa fonction de députée qui la propulse régulièrement en première page des journaux. "C'est un exemple pour nous", expliquent ces deux socialistes qui ont fait campagne pour elle. D'ailleurs, chacune aimerait connaître un parcours similaire. Les municipales sont donc l'occasion de se démarquer et de plaider la cause féminine.

Bouillargues, la guerre des divisions

Ancienne adjointe à l'urbanisme et aujourd'hui conseillère municipale d'opposition, Jacqueline Chapon, retraitée de la sécurité sociale entend mettre le cap à gauche pour Bouillargues, une ville de 6.000 habitants. Mais ce n'est pas si simple dans une commune qui n'est pas épargnée par les vieux démons de la division. Si à droite, le maire est contesté dans sa propre majorité, l'opposition est aussi divisée en deux clans, avec d'un côté une liste de gauche conduite par Jacqueline Chapon et de l'autre, une liste menée par un ancien candidat aux municipales, Jean-Marc Raffin. "L'union est un combat", disent certains. Et pour l'instant ce combat est loin d'être gagné pour Jacqueline Chapon. Reste le triomphe des idées : "le maire n'a pas fait grand chose. Il a achevé les projets entrepris par l'ancienne majorité. Aujourd'hui ce qu'il faut faire c'est réhabiliter l'espace jeune qui a été fermé mais aussi ne plus augmenter les impôts comme ce fut le cas durant le mandat précédent".

Milhaud : l'inconnu fronstiste

Commerçante reconvertie dans le social, Nathalie Elfassy Ribes veut "réveiller" Milhaud, une ville dirigée par Jean-Michel Avellaneda qui concourt pour un quatrième mandat. Si "des choses ont été faites, comme la réalisation d'une salle des fêtes et le contournement routier, ce maire n'a jamais encouragé la démocratie participative et il faut embellir la ville". Alors, pour se hisser au pouvoir, la candidate socialiste compte sur les deux autres candidats de droite qui se présentent au premier tour face au maire. Seul problème : l'électorat frontiste est important. Le FN n'a d'ailleurs jamais caché son envie de triompher à Milhaud… La partie s'annonce corsée et les accords politiques entre les partenaires plus que jamais décisifs.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

9 réactions sur “FAIT DU JOUR Municipales : une élection au masculin pour le PS et bien d’autres…”

  1. a Bouillargues c’est mal barré car le travail du maire est pas terrible.
    Sa majorité le désavoue, les projets entrepris n’émanent pas de lui, la fiscalité n’a de cesse d’augmenter, la vie y est peu sûre, il n’y a que très peu de dynamisme et lorsque je vois son équipe faire du porte à porte je me dis qu’on est mal barré…
    Manque d’engouement, manque de connaissances, manque de volonté d’avancer, manque d’envie de faire bouger les lignes…
    Bref, mon vote ne se portera pas vers Maurice que j’apprécie au demeurant… Comme pharmacien, c’est tout.

  2. Visiblement, vous possédez le sens des prises de positions équilibrées allié à celui de la nuance! Il est dommage de critiquer pour critiquer sans apporter aucune proposition concrète.

  3. Le maire de Bouillargues à réussi à faire un très beau mandat, une grande partie des bâtiments et routes de la commune ont été rénovés !
    Pour la sécurité des caméras restent à installer, mais il y en a déjà 25, ce qui est énorme pour un village.
    Vient ensuite le volet de la fiscalité, j’ai connu une augmentation d’impôt seulement en 2009, depuis la l’imposition a été très bien gérée, d’ailleurs Bouillargues est l’une des villes les mieux gérées au niveau de l’imposition, comme le prouve certains articles du midi libre.
    Enfin si la commune manquait tant que ça de dynamisme, il me semble quelle ne gagnerait pas autant d’habitants (+14,12% entre 2006 et 2011). Enfin le maire fait face à une dissension dans sa majorité seulement pour l’affaiblir, ce qui est bien dommage.
    Bouillargues ne doit pas retomber à gauche, l’ancienne majorité menée par la gauche, qui a eu une gestion catastrophique des finances de la municipalité.

    1. L’amour rend aveugle …
      Ou alors, c’est de l’ignorance ?
      Ou alors, vous êtes de sa famille ?
      Sur sa liste ?
      Non, parce qu’il n’y a pas d’autres explications à écrire de telles contre-vérités !
      Quoiqu’il en soit, tous les bouillarguais savent bien qui est Gaillard et ce qu’il a fait (ou plutôt pas fait ! … ou alors mal fait !)>.
      Donc, désolé pour vous, mais à fin mars (et peut-être même au 1er tour) … bye-bye l’apothicaire !
      Il n’y a plus guère que Séguéla pour croire (ou faire semblant de croire) encore à une victoire … mais, lui, c’est normal : il tire les ficelles du Pinocchio.

  4. Le maire actuel de Bouillargues (Maurice Gaillard) ne doit son élection qu’à 2 choses : la mauvaise entente de la gauche en 2008 (grâce au maintien incompréhensible au 2nd tour de la liste de JM Raffin pourtant arrivé en 3ème position …) et au décès peu de temps après de M. Dupuis.
    Ce n’est donc pas lui que la population élu !
    Et, depuis, il n’a rien fait de bon pour sa commune, si ce n’est terminer ce qui avait été commencé par la précédente municipalité de gauche (Fourquet). Il a accumulé les emprunts et donc la dette, il n’a fait que quelques opérations de « prestige » : une paire de rue ré-aménagées (arbres arrachés et remplacés 2 fois ! débauche de lampadaires ! pistes cyclables de quelques mètres ! si-si ! Les trottoirs ? inexistants ou défoncés ! … les rues ? idem ! le patrimoine ? confisqué ! (lavoir municipal transformé en une sorte de geôle mexicaine) … la pose des pinces d’accès au parc municipal ? argent perdu puisque finalement détruites ! … la circulation ? un plan aberrant et contraignant ! … le stationnement ? anarchique ! … Internet ? Même pas de l’ADSL correcte ! … les jeunes ? abandonnés (PAJ fermé, aires de sports et de jeux abandonnées ou fermées ! … les vieux ? délaissés ! … le social ? il connaît pas … le dialogue ? l’écoute ? cékoiça ? … Il a même ignoré ses amis du conseil municipal, gouvernant en despote (même-pas-éclairé !)…
    Les arènes ? faites par Fourquet ! Le parc Blachère ? … Idem … Les arrêts de bus ? inexistants ! (gare aux intempéries si vous attendez le car !) … Les impôts ? + 15% en 2009 et on se traîne cette augmentation depuis 6 ans !
    Comme lui a dit récemment l’un de ses « amis » dissidents : « Tu étais fait pour être un boutiquier apothicaire … mais jamais un maire ! (Et celui-là le connaît bien) …
    Enfin … plus que 2 mois et on aura enfin une équipe à l’écoute des gens, dévouée, impliquée … dirigée par une femme que l’on connaît bien et que l’on apprécie sur Bouillargues. De plus, avec l’engagement de ne pas augmenter les taux des impôts locaux sur 6 ans !
    Allez ………… au’revoir !

    1. …dirigée par une femme socialiste que l’on connaît bien : justement, et que l’on n’a pas envie de revoir sur Bouillargues.

      Tout ce que vous racontez est faux et vous le savez.

  5. Donc vous êtes de gauche, inutile de vous attarder sur une discussion qui ne vous amènera rien !
    Je me permets de rappeler cependant que l’emprunt Fourquet de 300.000€ auprès du crédit agricole n’a servi qu’à remplir les caisses et à payer les gens ! Dépensez qu’ils disaient voilà la devise de Fourquet !!
    L’augmentation des impôts de 15% en 2009 à servi a régler le problème Fourquet qui ne gérait pas convenablement le budget. Si tous les projets étaient de Fourquet ça se saurait ! Évidement dés lors qu’un maire a un bon bilan, il faut lui voler le bénéfice de celui ci !

    1. Inutile de m’attarder sur une discussion, dites-vous ? Je devrais donc vous laisser dire des bobards ?
      Vous rigolez ou quoi ?
      Donc, je serais « de gauche » ? Et bien, non. Vous voyez comme on peut se tromper !
      Mais, nul besoin d’être de gauche pour constater le bilan catastrophique de Gaillard.
      D’ailleurs ses anciens amis (13 dissidents quand même sur 22 conseillers) disent la même chose et eux aussi sont loin d’être de gauche !
      Voilà un bilan qu’il est excellent : partir à 29, avoir 22 élus et se retrouver à 9 après le départ des principaux adjoints (dont le 1er)
      Ensuite, dites-donc, vous n’avez pas d’autres arguments à avancer que d’attaquer Fourquet ? Il n’a pas été parfait ? sans doute … Mais, il n’est plus là depuis 6 ans.
      Alors, quand on n’a rien à défendre de son bilan,, avec quoi faire une campagne électorale si ce n’est en accusant les autres ?
      Il est facile de se rendre compte que Gaillard n’a rien fait de bon (à part des comptes d’apothicaire !).
      D’ailleurs, vous êtes bien incapable de dire le contraire !
      Plutôt que de parler du passé, essayez donc plutôt de répondre à la réalité :les arbres arrachés, voirie et trottoirs abandonnés, l’argent des « pinces » du parc envolé en fumée, le rejet de la jeunesse, le délaissement des aînés, le plan de circulation inepte, aucun social, le règne totalitaire de 2 ou 3 élus, les emprunts inutiles, Internet en bas débit, l’attribution de travaux d’entretien à des entreprises privés au détriment de certains emplois précaires, l’abandon du soutien au Téléthon, un parc Blachère si mal rénové qu’il peine à recevoir l’autorisation d’ouverture pour des raisons de Sécurité, etc, etc, etc …
      Allez, répondez …Expliquez, si vous le pouvez …
      Non, bien sûr, pas à moi … mais aux Bouillarguais qui grâce à la mauvaise gestion de Gaillard-Séguéla, ont vu leurs impôts augmenter de 50% entre 2008 et 2013 (et c’est facile à prouver en lisant les avis d’imposition) !
      Et tout cet argent pour rien, si ce n’est un amoindrissement de leur qualité de vie et de leur environnement !
      Messieurs Gaillard-Séguéla, vous n’aurez été qu’une parenthèse dans la vie bouillarguaise. Et cette parenthèse va se refermer dans moins de 2 mois en mettant fin à votre totalitarisme.
      Vous allez pouvoir vous reposer de ces 6 années d’agitation stérile !
      Voilà enfin quelque chose qui fera du bien aux bouillarguais.
      Vous savez, comme la fin d’un bruit insupportable ou d’une douleur intenable.
      Ouf ! ça y est, c’est fini …

  6. La messe est dite.

    La liste de monsieur Maurice Gaillard a été réélue au 1er tour de l’élection municipale de Bouillargues avec plus de 56% des voix et le gain de un siège (cerise sur le gâteau).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité