A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.PolitiquePolitique.

CONSEIL GENERAL. Damien Alary défend bec et ongles le budget

D.R/Damien Alary, président du conseil général du Gard.
Dans un classement intitulé "Ces élus qui nous coûtent chers", le journal Le Figaro égratigne la ville de Nîmes. De quoi donner un argument à Damien  Alary, président du conseil général du Gard, pour parer les attaques de son groupe d'opposition qui se compose d'élus à la ville de Nîmes.

Comme on s'y attendait, le débat d'orientation budgétaire de ce matin a été mouvementé. Les échanges acides entre le président du conseil général Damien Alary et les élus d'opposition ont fait passer ces trois heures d'allocutions comme une lettre à la poste, ou presque. Avec un ton grave, "sincère", Damien Alary a de nouveau expliqué que "le département du Gard traverse, comme beaucoup d'autres, une période difficile. Nos recettes ne suivent pas nos dépenses". Et de faire état de la "flambée" des allocations, inhérente au chômage et au vieillissement de la population gardoise : "de 2012 à 2013 la part du RSA dans le budget est passée de 136,1 millions à 145,8 millions et les autres dépenses sociales vont de pair. Mais il faut rester vigilants et poursuivre nos actions ambitieuses en gardant les pieds sur terre".

Cette remarque sonnait comme un argument de défense anticipé face à une droite qui avait déjà déversé sa satire dans la presse. Les conseillers Thierry Procida (UDI) et Laurent Burgoa (UMP) ont d'ailleurs réitéré leurs critiques en dégainant sur l'augmentation des droits de mutation, avec notamment la hausse de la taxe pour la publicité immobilière. "Il nous est présenté un projet sec qui propose de passer le taux de 3,8 à 4,5% pour toutes les transactions immobilières à compter du 1er mars 2014. Le département durcit l'offre sur les transactions immobilières. Pour un bien de 150.000 euros, cela représente une augmentation de 1600 euros, soit plus d'un SMIC ", lance d'abord Laurent Burgoa dont le pas fût aussiôt emboité par Thierry Procida : "pensez aux emplois ! Alors vous les socialistes c'est toujours pareil, c'est l'impôt".

Thierry Procida. D.R/
Thierry Procida (UDI). D.R/

"Chiche". Au fil de ces échanges enflammés, la riposte socialiste ne s'est pas faite attendre et le débat s'est alors irrésistiblement orienté vers la politique nationale et ses acteurs. "C'est vous qui me parlez du marché immobilier ? N'oublions pas que c'est Mr Fillion qui a allongé le délais de 15 à 30 ans pour les plus-values immobilières. François Hollande l'a abaissé à 22 ans", lance Damien Alary, ajoutant : "les 1600 euros dont vous parlez sont lissés dans le prêt, puisque bien souvent lorsqu'on achète un bien on ne paie pas comptant".

Pour l'opposition, le président du conseil général devrait grignoter sur l'aide à l'économie et les autres subventions puisque "ce ne sont pas les compétences premières du département". "Je dis chiche ! Si vous arrivez au pouvoir est-ce que vous allez arrêter de subventionner les 700.000 euros de l'aéroport Nîmes-Garons ? Allez-vous arrêter de subventionner les chambres consulaires ?", réagit le député EELV Christophe Cavard. "De toute façon vous ne votez pas les recettes, mais les dépenses oui ! (…) Vous êtes bien contents lorsque le conseil général finance certaines associations ! (…) Vous savez, vous êtes capable du meilleur et du pire, mais dans le pire vous êtes le meilleur", conclut le président du conseil général.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “CONSEIL GENERAL. Damien Alary défend bec et ongles le budget”

  1. L’argument de l’opposition dans le cadre du débat budgétaire du CG gardois se résume pour l’essentiel à l’augmentation des droits de mutation avec notamment celle du taux sur les transactions immobilières … certes ce n’est pas des moindres et l’opposition toujours de répondre : pensez aux emplois…. certes il en manque pas mal sur le département avec son taux de chômage excessif donc son nombre de bénéficiaires du RSA tout aussi important – l’emploi, est ce que la droite sur notre département, nos communes s’est penchée sur ce phénomène qui nous gangrène depuis si longtemps = NON – En ce qui concerne les subventions elles y sont trop nombreuses au même titre que les associations qui les perçoivent c’est valable tant au niveau du département, de la région voire des communes et agglos qui les payent – il faudrait s’inquiéter du bien fondé des dites associations de leur utilité de l’utilisation qu’elles font des fonds qui leur sont versés : est ce justifié ? à mon sens il y a dans ce cadre bien du ménage à y faire et des économies à y réaliser le budget dépenses du CG et autres administrations s’en trouverait allégé … mais il faut toujours faire plaisir et ne vexer personne on brade l’argent public avec pour conséquences que les caisses se vident … ! les dotations de l’état vont encore diminuer … a t’on dans ce cadre budgétaire tenu compte de cette réalité qui n’est pas un scoop : j’ose l’espérer … pour équilibrer il va falloir moins dépenser – notons qu’en matière d’emploi le CG et ses effectifs sont les mieux dotés de nos administrations ! avec des dépenses en frais de personnel astronomiques : va falloir tailler dans le vif et assainir dans ce domaine au même titre que dans le privé rentabilité, productivité et rationalité devraient y être depuis longtemps d’actualité à quand un plan social, et de restructuration de nos administrations tant locales que nationales ? ça nous coûte, ça pèse dans les budgets dépenses prenons en conscience nous en avons terminé de manger notre pain blanc assumons et agissons avec bon sens soyons y audacieux et surtout réalistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité