A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR L’heure des vœux pour les lycéens aussi !

DSC_1129
Mellie et Bérénice élèves de terminale au Lycée Prévert s'informent sur les filières lors de l'opération carrière organisée en novembre à Alès. Ph DR/SM

Depuis le 20 janvier, c'est parti pour les vœux que doivent effectuer les lycéens pour leur futures admissions dans les cursus d'études supérieures . Un vrai casse tête vécu par les lycéens dans la crainte de se fermer des portes trop tôt ou trop vite.

Pour les éducateurs qui accompagnent les jeunes lycéens dans leur orientation : "la difficulté de ces vœux est accrue par le fait qu'a la fin de janvier il y encore un grand nombre d'élèves qui ne sont pas encore fixés sur leurs choix".  Or si pour ceux qui choisissent des formations non sélectives (hors Ile de France) comme une première année de licence, ces vœux ne constituent qu'une formalité (90% des 1er choix sont satisfaits début juin) et permettent de tarder, il n'en est pas de même pour tous ceux qui visent des formations sélectives publiques et privées (STS, IUT, Ecoles …). "En plus des choix d'orientation (qui restent assez ouverts puisque l'étudiant et libre de faire plusieurs choix dans des filières non concurrentes) la procédure suppose que l'étudiant soit également apte à estimer son niveau réel par rapport aux exigences des formations sélectives pour optimiser ses chances. Ce qui est loin d'être la réalité fin janvier" commentent les éducateurs.

Techniquement les élèves se portent candidats aux formations qui les intéressent et classent leurs vœux par ordre de préférence selon le projet de poursuite d'études (l'ordre restant modifiable jusqu'au fin mai). "Mais pour chacune des formations sélectives, les établissements classent les dossiers reçus en fonction de critères pédagogiques, sans connaître l'ordre des  préférences" expliquent les éducateurs. "Or, lorsqu'une proposition d'admission est faite, les vœux  classés après s'annulent afin de satisfaire le maximum de candidats, ce qui libère automatiquement des places". A ce petit jeu on peut imaginer avoir donc plus de chance en modifiant ou en renouvelant un vœux plus tard lors d'une phase ultérieure. (Validation des vœux/Modification de l'ordre des vœux/Première phase d‘admission et réponse des candidats/Procédures complémentaires). Selon l'académie toutefois la statistique est claire : "de  manière générale, moins de 10% des candidats progressent dans leur liste de vœux entre la première phase et la troisième phase". A l'académie on encourage les lycéens à se rendre dès maintenant sur le portail  www.admission-postbac.fr obligatoire pour nombre de filières, au moins pour valider les inscriptions et découvrir les procédures. Quitte à y revenir plus tard pour ajouter et retirer des candidatures librement jusqu'au 20 mars.

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité