Actualité générale.Actualités

ALÈS Le centre d’examen de santé déménage dans les locaux de la CPAM

les resonsables de la CPAM et de la CARMI réunis pour présenter le centre de
Les responsables de la CPAM et de la CARMI réunis vendredi pour présenter le dispositif à Alès. Ph DR/RM

Anciennement situé rue Soubeyranne, le centre d'examen de santé (CES) s'est installé au 10 Quai Boissier de Sauvages dans les locaux rénovés de la CPAM.

DSCN2927
L'inauguration des nouveaux locaux du centre en présence des représentants de la mairie et du département. Ph DR/RM

"Il s'agit bien plus qu'un simple déménagement" explique Christian Fatoux, le directeur de la CPAM du Gard, "en effet nous  proposons au patient dans un même lieu l'accueil de la CPAM, le soin et tout le service social. Copié sur le schéma nîmois où le CES est déjà installé dans les bâtiments de la CPAM, nous voulons mettre ce centre de santé au cœur ce que nous offrons au public, c'est à dire à Alès les quelques 300 à 350 personnes qui viennent tous les jours ici. Et Christian Fatoux de citer deux exemples. "Lors d'un bilan dentaire effectué sur 700 jeunes à Nîmes, nous avons pu constater que les 3/4 d'entre eux n'avaient pas de couverture sociale adapté et leur bilan médical n'était pas très brillant". "De même, cela nous permet d'identifier des personnes qui ont renoncés au soins dans les derniers mois".  "Le bilan de santé doit être un moment privilégié pour permettre à la personnes de redémarrer dans le parcours des soins".

Depuis 2006 à Alès

Crée en 2006, le centre d'examen de santé d'Alès est géré par la CPAM en partenariat avec le régime Minier (Filiéris et Carmi) et Présentia. Tourné prioritairement vers les populations les plus fragiles le centre de santé permet de réaliser un bilan qui regroupe des examens biologiques, bucco-dentaires et para-médicaux (vue, audition, coeur...) avant une consultation avec un médecin. A Alès l'équipe composée de 9 personnes a ainsi reçu près de 1600 consultants par an, soit 11600 bilans réalisé depuis l'ouverture. Plus de la moitié d'entre-eux présentaient une surcharge pondérale et 75% avaient besoin de soins dentaires. Pour Philippe Rognié, directeur de la Carmi du Sud Est qui met en œuvre ces bilans "il était logique d'aller dans ce partenariat avec la CPAM. Le régime minier à en quelque sorte devancé la stratégie nationale de la santé en proposant des actions de prévention. Avec ce partenariat avec la CPAM nous pouvons faire bénéficier une population beaucoup plus vaste de l'expérience que nous avons acquise.". Si la rénovation de l'immeuble de la CPAM a coûté quelques 400.000 euros, cela a permis l'accueil du centre d'examen de santé avec un investissement inférieur à 30.000 euros.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité