Actualité générale.Actualités

SAINT-HILAIRE Les écologistes de l’Euzière se retirent du projet de la Zad Golfique

D.R/C.M
D.R/C.M

Suite à la destruction en décembre dernier de trois prairies humides situées sur le périmètre de la Zad Golfique, l'association "Les écologistes de l'Euzière", qui accompagne depuis 2008 l'agglomération d'Alès dans le cadre du projet de golf, a décidé de ne plus intervenir dans cette affaire.

L'association Saint-Hilaire durable, qui réunit tous les opposants au projet d'Alès Agglomération, a reçu un courrier daté du 14 janvier de la part des Écologistes de l'Euzière. Une lettre dans laquelle le co-président de l'association, Jean Burger, déclare que le Conseil d'administration, lors de sa réunion du 8 janvier, "a souhaité que les Écologistes de l'Euzière ne soient plus associés à un projet sur lequel l'affaire suscitée porte un discrédit irrémédiable".

En cause, le labour profond des prairies humides abritant des espèces végétales et animales protégées "avec un fort impact sur la biodiversité, sans aucun objectif agricole et sans aucune information préalable", indique le courrier. "Il est parfaitement clair que cette agression manifeste du patrimoine naturel constitue, quels qu'en soient l'auteur et le commanditaire, un impact environnemental sérieux. Ceci est totalement contradictoire avec le climat de concertation qui avait jusqu'alors prévalu (..)".

Pour l'association Saint-Hilaire durable, cette décision "est un nouveau coup d'autant plus dur pour l'agglomération alésienne" dans un contexte où "cinq associations ont à ce jour déposé plainte pour "destruction d’espèces protégées et d’habitats d’espèces protégées’, auprès de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage qui a ouvert une enquête".

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “SAINT-HILAIRE Les écologistes de l’Euzière se retirent du projet de la Zad Golfique”

  1. Les écologistes de l’Euzière ont mis du temps à comprendre pour qui ils bossaient et servaient de caution.
    Sur cette affaire scandaleuse, il faut espérer que la justice passe et qu’il y ait une morale.
    Sinon cela voudra dire que le seigneur du coin, son directeur et leurs amis promoteurs peuvent tout se permettre. Qu’ils ont un sentiment d’impunité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité