A la uneActualité générale.ActualitésPersonnalités.PolitiquePolitique.Société

ALÈS Les adieux précipités du sous-préfet Chistophe Marx à Alès

Christophe Marx très ému par l'hommage qui lui est rendu par le préfet et les très nombreux amis venus le saluer. Ph DR/RM
Christophe Marx, très ému par l'hommage qui lui est rendu par le préfet et les très nombreux amis venus le saluer. Ph DR/RM

Nommé au poste de sous préfet, secrétaire général de la Préfecture du Haut Rhin à Colmar où il est attendu de toute urgence, Christophe Marx a fait ses adieux à Alès.

Sur la route aux cotés des gendarmes lors de contrôles de nuit. Ph DR/RM
Sur la route aux cotés des gendarmes lors des contrôles de nuit. Ph DR/RM

C'est en présence du nouveau préfet du Gard, M Didier Martin avec qui il aura travaillé pendant deux petits mois que Christophe Marx a fait ses adieux à ceux avec qui il a passé deux ans et demi à Alès. Didier Martin qui a énuméré quelques temps fort de cette mission alésienne. "Sur un territoire qui regroupe toutes les problématiques du développement touristique, économique, de l'environnement et de l'emploi, vous avez fait la démonstration d'un grand sens du dialogue en gardant la fermeté attendue d'un représentant de l'Etat". Et cela n'a pas toujours été facile comme le rappelle à son tour le sous-préfet qui évoque à son arrivée le voyage de du Président de la République à Alès et Mialet pour célébrer l'entrée des Cévennes au patrimoine de l'Unesco... "Avec trois manifestations simultanées annoncées à Alès. c'est simple" dit il "je n'ai défait mes cartons de déménagement qu'après son départ !"  De nombreux ministres ont également été accueillis sur le territoire dont Mme Pinel la dernière en date aux Fumades. Autres moments difficiles avec les férias 2012 et 2013 et les manifestions des anti corridas du CRAC "où il a fallu trouver un équilibre entre la liberté d'expression des uns et le droit à la fête pour les autres". Le préfet Didier Martin a rappelé également les conflits sociaux violents qui avaient à l'époque couté un portail à la sous-préfecture.

L'art de mettre en confiance

Le sous préfet, version police montée ! Photo DR/RM
Le sous préfet Christophe Marx, version police montée ! Photo DR/RM

Mais avec ses amis, Christophe Marx préfère se souvenir des moments heureux, comme le tour à cheval de la ville avec le maire lors de la dernière féria ("où je craignais surtout de me casser la figure devant 5000 personnes" dit-il) ou encore la descente en rappel de la grotte de la grande Salamandre. Car tous ceux qui l'on côtoyé lui reconnaissent ce sens profond des relations humaines "plus ouvert aux éclats de rire qu'aux éclats de voix" dit le préfet "à la fois bienveillant, attentif  l'autre et le mettant en confiance". Face à cette simplicité Didier Martin n'oubliera pas de rappeler l'efficacité de ce  sous-préfet que l'on a vu sur tout les fronts. "Sur le plan de l'économie il a su rafler à lui seul 80% de la prime d'aménagement du territoire régionale pour Alès", commente Didier Martin, "Dans le tourisme,  où il a volé au secours du train a vapeur des Cévennes lors de la destruction des voies, ou encore de la Bambouseraie privée d'eau. Il a su faire éliminer un dépôt de pneus à Rousson et régler l'épineux problème des chauves souris dans le dossier de la grotte de la Salamandre... Il a su maintenir le dialogue sur le difficile dossier de l'aménagement du territoire mené par mon prédécesseur Hugues Bousiges... et en plus il porté chance à cette région qui n'a pas connu de catastrophe naturelle lors de sa présence" conclut avec humour Didier Martin. Son successeur ne sera pas connu avant la mi février avec un prise de fonction probable début mars.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité