A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE – TOURS FC : 3-0. Celle-là, elle fait du bien !

Nîmes Olympique FC Tours

3-0 et rien à dire. C’est amplement mérité. Nîmes a été au-dessus de son adversaire du jour. Aux Costières, devant près de 4.500 spectateurs, les crocos ont parfaitement maîtrisé ce match, certainement l’un des plus aboutis de la saison. Cette victoire contre un prétendant à la montée permet au Nîmes Olympique de sortir de la zone rouge (16eme) et de prendre deux points sur Laval (qui joue à Lens demain).

 « On s’était donné comme objectif de bien commencer et de bien finir le match », dira René Marsiglia après la rencontre. Objectif réussi ! Pour une fois cette saison, les crocos vont mieux rentrer dans le match que les joueurs d’Olivier Pantaloni. C’est Abdel Malik Hsissane qui s’illustre le premier en déclenchant une très belle frappe tendue, vicieuse à ras de terre, que Leroy repousse d’une superbe détente. Le tir concluait un joli mouvement nîmois entre Gragnic, Benmeziane et Hsissane (15’). C’est sur un autre joli mouvement que les crocos inscrivent leur premier but. Vincent Gragnic (très inspiré ce soir) sert idéalement Cissokho (on ne peut pas en dire autant) qui avance et avance encore. A 20 mètres, alors qu’il n’est pas attaqué, son tir du droit, contré, passe de peu à côté du but. Sur le corner, Benmeziane récupère un ballon qui traine et tire au milieu d’une forêt de jambes. Ca rentre ! (27’) 1-0. Un tir d’Omrani, après une série de dribbles, obligera Leroy à se coucher (33’). La réplique tourangelle ne tardera pas : il faudra un tacle de Benoit Poulain pour empêcher l’ancien nîmois, Andy Delort, seul aux six mètres, d’égaliser.

Nîmes Olympique - Vincent Gragnic, auteur du deuxième but
Nîmes Olympique - Vincent Gragnic, auteur du deuxième but

La seconde période sera moins enlevée mais elle réservera de belles batailles au milieu de terrain. On voit un Nîmes Olympique solidaire collectivement. Tout le monde se bat sur le moindre ballon. Il y a de la rage dans cette équipe. Mais l’un des plus beaux gestes de ce match est à mettre à l’actif de ce diable d’Andy Delort qui, oublié au deuxième poteau, réussit une reprise de volée parfaite. Enfin presque… puisqu’elle rase le poteau de Merville (61’). Somptueux. Vincent Gragnic, lui, est beaucoup plus maladroit quand il dévisse complètement un ballon qui revient sur lui après un centre à l’aveugle et en chandelle d’Omrani (78’). Mais cinq minutes après, le milieu offensif nîmois fait oublier son raté en doublant le score d’un bel intérieur du droit a la suite d’un centre de Nouri mal dégagé par la défense (83’). 2-0. En toute fin de match, Anthony Koura parvient à contrôler une balle en cloche, réussit à se retourner au milieu de trois défenseurs, et file au but. Il gagne son duel face à Benjamin Leroy et fait chavirer le stade (90’). 3-0. C’est beau et ça fait un bien fou !

Nîmes Olympique - Abdelhakim Omrani
Nîmes Olympique - Abdelhakim Omrani

Les réactions :

Olivier Pantaloni, entraîneur de Tours : « Ce n’est pas dans mes habitudes mais je n’ai pas envie de commenter à chaud. Je suis extrêmement déçu ». Il s’en va !

René Marsiglia : « Au-delà du résultat, ce qui m’intéresse, ce sont les progrès. Je veux que l’équipe prenne conscience qu’elle a des pouvoirs. On va prendre les louanges avec mesure parce que ça mérite confirmation. On reste lucide mais cette victoire va donner du répit. On va au Havre avec moins de pression. On a souffert ensemble. Je suis super heureux pour mes joueurs ! ».

 Abdelhakim Omrani : « Le vestiaire a le sourire. 3-0, que dire de plus ? La défense a été en place. Elle a fait un très gros match. Notre vrai niveau, vous l’avez vu ce soir. Je n’ai pas peur pour le maintien. Avec des prestations comme celle-là, on va y arriver ».

Romain Sartre : « Mine de rien, c’était un match tendu pour nous parce qu’on jouait la meilleure attaque et que défensivement c’est notre talon d’Achille. On a été solides, efficaces. On s’est arrachés et donnés à fond »

Vincent Gragnic : « On a le sentiment du devoir accompli. Quand on joue au ballon, on peu embêter de bonnes équipes. Sur un plan personnel, je suis satisfait. Après pas mal de blessures, je repars de plus belle. Il faut continuer sur cette lancée. Il fallait faire quelque chose ce soir d’autant plus qu’aux Costières, on n’a plus envie de perdre cette année ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité