A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.PolitiquePolitique.

GARD. CGT : trois questions à… Simon Gévaudan, secrétaire départemental de la CGT 30

D.R/C.M
Simon Gévaudan, secrétaire départemental de l’U.D CGT 30. D.R/C.M

Pacte de responsabilité, CIEC, et conflits sociaux qui n'en finissent toujours pas… En France et dans le Gard, la rentrée sociale est chargée. Aujourd'hui, le syndicat CGT a organisé une journée formation "coût du capital" auprès de ses délégués syndicaux, réunis dans la salle CMCAS du Languedoc. Simon Gévaudan, secrétaire départemental de l’U.D CGT 30, donne son avis sur trois sujets d'actualité évoqués au cours des échanges.

Cet après-midi, à la salle D.R/C.M
Cet après-midi, à la salle CMCAS du Languedoc. D.R/C.M

Objectifgard : L'actualité économique, c'est aussi le "pacte de responsabilité" de François Hollande. Quel est la position de votre syndicat sur ce dossier ?  

Simon Gévaudan : Aujourd'hui les entreprises ne se sont engagées à aucune contrepartie en échange de ces baisses de charges. En outre, cela devrait profiter aux grandes entreprises, qui délocalisent, et non aux petites. L'état met en place sa politique de relance en donnant de l'argent aux patrons. Mais cela ne marche pas. Regardez par exemple les emplois aidés, nous en sommes au 51ème, et est-ce que le chômage à diminué ? Non !

O.G : 3% de personnes syndiquées en France comparé à l'Allemagne, c'est très peu. Votre seule explication, c'est qu'en Allemagne, on doit obligatoirement se syndiquer pour accéder à une mutuelle… Vous ne faites pas preuve de mauvaise foi en ne vous remettant pas en cause ? 

Simon Gévaudan : Je ne crois pas. Vous savez, il y a deux types de syndicalisme. Le syndicat de service, comme c'est le cas dans les pays du Nord où les travailleurs sont obligés de se syndiquer pour avoir accès à leurs droits. Et puis, le syndicat militant, comme c'est le cas en France. Et il faut bien reconnaitre qu'on reçoit beaucoup de coups de bâton sous cette forme. D'ailleurs, je tiens à vous signaler que tous les adhérents de la CGT, environ 800.000 personnes en France, sont plus nombreux que les adhérents de tous les partis politiques confondus de notre pays.

O.G : L'ex-syndicaliste de Florange, Edouard Martin, est aujourd'hui tête de liste PS pour les européennes dans la circonscription de l'Est.. Ca vous inspire ?

Simon Gévaudan : (sourire) A moi, pas grand chose. Je pense que cela ne doit pas être simple dans sa tête. (…) Je lui souhaite bon courage. Je ne l'ai pas encore fait et je ne sais pas si je le ferais un jour…

Propos recueillis par Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “GARD. CGT : trois questions à… Simon Gévaudan, secrétaire départemental de la CGT 30”

  1. Quel dommage, au lieu de décider de mettre en place une femme de talent à leurs prochain congrès,

    Ils vont l’écarter pour des motifs fallacieux (elle est la femme du responsable régional) au profit de ce jeune écervelé…

    Le syndicalisme n’en sort pas grandi!

  2. Les motifs  »fallacieux » qui écartent une femme sont du même niveau qu’une attaque personnel sur un individus  »écervelé ». On touche le fond si c’est ça l’enjeu du débat pour le prochain congrès de l’UD CGT. Vaudrait mieux parler de perspectives et revenir à un syndicalisme lutte de classe et couper les ponts avec le réformisme, revoir le paritarisme avec les différents gouvernements, combattre tous les racismes et le nationalisme… Sinon la CGT va approfondir sa rupture avec les travailleurs en général. Ce n’est pas suffisant d’être 800 000 syndiqués surtout si on ne pèse pas en tant que contre pouvoir. Travailleurs de tous les pays, unissez-vous !

  3. Et vous pensez ce jeune capable de faire tout ça:

    « Vaudrait mieux parler de perspectives et revenir à un syndicalisme lutte de classe et couper les ponts avec le réformisme, revoir le paritarisme avec les différents gouvernements, combattre tous les racismes et le nationalisme… Sinon la CGT va approfondir sa rupture avec les travailleurs en général. Ce n’est pas suffisant d’être 800 000 syndiqués surtout si on ne pèse pas en tant que contre pouvoir. Travailleurs de tous les pays, unissez-vous ! »

  4. Effectivement, il n’y a pas de sauveur suprême. Ces changements devraient venir des syndiqués. Simplement pour dire, que le statut de secrétaire général de l’UD ne devrait pas faire l’objet d’une lutte de place à travers des jugements de valeurs.

  5. O.G : L’ex-syndicaliste de Florange, Edouard Martin, est aujourd’hui tête de liste PS pour les européennes dans la circonscription de l’Est.. Ça vous inspire ?
    La question est intéressante…tout comme la réponse, lorsque l’on sait que Bernard Thibault a soutenu …Hollande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité