Actualité générale.ActualitésSanté.Société

LA GRAND COMBE Les précisions du projet de santé porté par Ludovic Bouix

Catherine Cecchi entouré de Ludovic Bouix et Céline Ferrer et des membres de "L'Union pour le Renouveau". Photo DR/
Catherine Cecchi entouré de Ludovic Bouix et Céline Ferrer et des membres de "L'Union pour le Renouveau". Photo DR/

Vendredi 31 janvier, les membres de la liste "L'Union pour le Renouveau" à La Grand-Combe ont reçu la visite de Catherine Cecchi, présidente de la Société régionale de santé publique Languedoc-Roussillon, pour présenter officiellement le projet de santé porté par Ludovic Bouix, candidat aux municipales et Céline Ferrer, élue d'opposition.

Une maison de santé publique pluridisciplinaire (MSPP) complétée par un pôle santé-mobile, voici la solution proposée par l'équipe de Ludovic Bouix et Céline Ferrer pour pallier à la désertification médicale du territoire. Issu d'une réflexion menée depuis plus de six ans avec des professionnels de santé, le projet a été présenté à l'Agence régionale de santé (ARS) en novembre dernier. À l'heure actuelle, aucune réponse n'aurait été donnée, ni validation, ni refus. "Nous devons attendre les échéances municipales. Tout est au statut quo pour l'instant" indique Céline Ferrer.

Une maison de santé qui regroupe les professionnels

La MSPP serait conçue comme un centre de soins de premier recours et de prévention où se regrouperont les professionnels de santé libéraux des communes environnantes : médecins généralistes, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes, dentistes, orthophonistes, sages-femmes…  L'établissement permettrait de centraliser les appels téléphoniques et s’articulerait avec les services d’urgence. Construit de façon évolutive, il serait prévu d'y associer la maison des Séniors et une maison de la prévention. Un lieu de rencontre jeunes et adolescents pourrait par la suite compléter ce pôle.

Un pôle santé-mobile pour se mailler avec les communes environnantes

Le pôle santé-mobile est défini comme un "projet pilote innovant qui va, sur le terrain apporter les services proposés par la MSPP". Ce véhicule santé-mobile serait équipé pour répondre aux besoins de soins de premier recours, d’examen mais aussi de prévention. Il sillonnerait le territoire de 7 communes autour de La Grand-Combe. Sa mobilité lui permettrait, sur demande de la population habitant des sites isolés, d’être au plus près des usagers-patient et s’articulerait là aussi avec les services d’urgence. Son fonctionnement serait assuré par un interne en médecine détaché du CHU de Nîmes, sous tutelle d’un sénior basé sur la MSPP. Il pourrait, en fonction de la demande être assisté par un autre professionnel de santé.

Deux ambitions qui s'opposent

La proposition de l'équipe de Ludovic Bouix et Céline Ferrer fait écho à celle d'une quarantaine de professionnels de santé du bassin de La Grand-Combe, regroupés en association pour déposer eux-aussi auprès de l'ARS un dossier de création de pôle de santé. Deux ambitions ressemblantes qui s'opposent vivement dans un contexte marqué par l'élection municipale.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “LA GRAND COMBE Les précisions du projet de santé porté par Ludovic Bouix”

  1. Opération de politique politicienne…
    Mme Cecchi est d’abord une militante UDI de l’Hérault,candidate malheureuse aux législatives et aux régionales avec Couderc,le maire de Béziers…
    Quant au soutien du chu de Nîmes ??? Et Alès qu’est ce que l’on en fait…
    Et les 40 professionnels de santé regroupés autour de la pharmacienne madame Bouziges,qu’est ce que l’on en fait…
    Allez faisons confiance aux pros du secteur avant d’aller chercher ailleurs.

  2. C’est quoi ce méli-mélo politicard. Encore un coup du petit Bokassa. Je plaisante mais c’est le surnom que lui donnent certains habitants portés sur l’humour.

  3. Non, ce ne sont pas forcément des élus, mais ce projet est totalement utopique, prévu dans des locaux (anciens bureaux de Ricard) que la propriétaire (riche) voudrait céder à 3 fois le prix des Domaines.
    Et puis, une maison de santé pluridisciplinaire ne se crée pas sans compétence, et M Bouix n’en a AUCUNE dans son équipe, pourquoi Mme Ferrer n’exerce-t-elle pas depuis des années en libérale alors que sa consoeur et co-listière, dès son statut de retraitée, se remet à l’ouvrage en libéral?
    Tout ce « remue-méninges » autour de cet utopique projet n’est pas plus crédible qu’une Tour Eiffel bis à l’entrée de la ville.
    Il faut des professionnels de santé de terrain, ils n’en ont pas un, ils évoquent un bus de santé, projet créé par un médecin alésien et financé pour 2014, ils parlent de Béssèges, St Ambroix, précurseurs en matière de MSPD et qui ont déjà leur pole de santé, quel méli-mélo, le tout orchestré par une porte-parole de l’UDI qui fait du porte à porte à qui veut bien la mettre en lumière à l’approche des élections européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité