A la uneMunicipales 2014.PolitiquePolitique.

L’IMAGE DU JOUR Jean-Paul Boré présente son équipe de campagne

Présentation de l'équipe de campagne de Jean-Paul Boré
Présentation de l'équipe de campagne de Jean-Paul Boré

Hier, en fin de matinée, l'équipe de campagne de la liste de Jean-Paul Boré "Tous pour Nîmes" s'est réunie au niveau de la place Jules Guesde, en haut du boulevard Jean Jaurès. L'occasion de voir le candidat aux prochaines municipales bien entouré. On a vu les visages de Sophie Carrière, François Brugueirolle, Sabrina Bun-Dufoix, Marine El Fakir, Bernard Auzon Cape et plein d'autres... Une liste qui sera présentée aux nîmois le 21 février prochain, à 18h30, à l'hôtel Holiday Inn.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “L’IMAGE DU JOUR Jean-Paul Boré présente son équipe de campagne”

  1. La voilà la plus belle avenue du monde.
    Nous en sommes tellement que l’opposition qui critique le bilan de l’équipe sortante présente son équipe sur une réalisation majeure de ce bilan! Quel beau symbole… Jean Paul Fournier peut être fier de son travail

  2. Le parcours de Jean-Paul Boré va-t-il s’arrêter là ? On peut l’imaginer. Exclu du PCF pour s’être rallié au PS de Bourquin à la Région. Grondé la semaine dernière par le président de la Région pour empêcher les chances de la gauche de l’emporter à Nîmes. Il ne sera plus élu conseiller régional en 2015.

    Jean-Paul Boré va finir à poil. Il tente de jouer « sa survie politique » personnelle coincé entre le PS et le PC. Alors il s’appuie sur des dissidents PS (François Brugueirolles – encarté au PS) et sur le conseiller général Auzon-Cape en marge de la gauche locale. Pas sur que ça marche cette cuisine politique éloignée de l’intérêt des nîmois et du développement réel et sérieux de la ville.

  3. Jean-Paul Boré ne s’appuie pas sur un catalogue de critiques contre Fournier comme les autres candidats de l’opposition mais sur un programme élaboré par des centaines de Nîmois(es). De plus, il ne cherche pas à conserver son siège d’élu régional et ne s’accroche pas à un mandat à tout prix car, chers détracteurs, JPB est le seul élu à poursuivre son activité professionnelle tout en assurant avec sérieux et assiduité son mandat d’élu régional. Force est de constater qu’il est le seul dans cette situation de ne pas vivre exclusivement de la politique et que, dans le cas d’une défaite, il poursuivra son activité et se consacrera à sa famille. Voilà un bel exemple à suivre !

  4. Jean-Paul Boré a continué le travail de gauche commencé par Georges Frèche sans le PS .La gauche des partis ayant refusé ‘ouverture est toute responsable de cet état d’ une démarche commencée voila plus de 3 ans et en porte toute la responsabilité.
    Cette jeunesse qui l’entoure est magnifique.
    Que la Tour Magne est belle en toile de fond !!

    1. Oui, je pense que son parcours est un exemple pour tous ces permanents des syndicats et parti d’extrême gauche.

      Avant de se faire virer, il a pu se faire recaser dans l’imprimerie officielle, qui l’l’emploi en surfacturant les tracts de la CGT régionale des ses amis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité