A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

MAS DE MINGUE. « L’Etat va s’investir dans le quartier », annonce le ministre chargé de la Ville François Lamy

D.R/C.M
D.R/C.M

Pour sa troisième visite nîmoise, c'est entouré de la députée-candidate Françoise Dumas et du président du conseil général Damien Alary que le ministre de la Ville a annoncé la création d'un fond pour les commerces de proximité ainsi que la rénovation urbaine des quartiers de Pissevin et du Mas de Mingue. 

D.R/C.M
Le ministre de la Ville François Lamy, Denis Bouad, vice-président du conseil général, la députée candidate Françoise Dumas et le président PS du conseil général, Damien Alary. D.R/C.M

C'est par un beau soleil qui annonce l'été que le ministre délégué à la ville, François Lamy, est venu cet après-midi à la rencontre des habitants du quartier du Mas de Mingue. Un quartier réputé difficile : 600 logements sur les 1.000 du quartier sont des habitats sociaux et le taux de chômage avoisine les 50%.

Aiguillé par la députée-candidate Françoise Dumas, véritable chef d'orchestre de la rencontre, François Lamy s'est d'abord rendu dans un bar-tabac, route de Courbessac. "J'ai été braqué trois fois", fait état le propriétaire des lieux, Michel Pisa. Celui-ci s'est d'ailleurs résolu à installer un sas à l'entrée de son commerce.

"Sachez que l'on est à votre écoute", martèle François Lamy. Au fil des échanges, le ministre a annoncé la mise en place prochainement d'un fond de solidarité pour les commerces de proximité. Ce qui déclencha chez Françoise Dumas, qui était visiblement dans la confidence, un hochement de tête approbateur.

Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Patrice et Isabelle Schisler de recevoir la visite du ministre et celle des nombreux responsables politiques et autre journalistes qui l'accompagnent. Les discussions se déroulent près du four à pain, espace le plus vaste de la boutique. "J'ai fait plusieurs petits boulots avant de monter mon entreprise où la qualité est notre priorité", fait valoir le boulanger qui se réjouit de l'installation d'une agence pôle emploi près de son commerce, "ça va nous faire venir du monde".

Armes municipales. Dans les rues, quelques badauds observent attentivement celui vers qui tous les objectifs sont dirigés. "On m'a dit que vous n'allez rien faire pour nous", lance une habitante du quartier à François Lamy, à peine sorti de la boulangerie. L'interpellé s'arrête alors : "qui vous a dit cela ? C'est faux. L'Etat fera quelque chose pour vous ! Le quartier va être placé dans le programme de rénovation urbaine (ANRU) qui travaille sur l'urbanisme, mais aussi le plan de circulation et le développement économique. C'est une opération globale. Alors, ça mettra du temps, quatre ou cinq ans, mais nous allons le faire". En clair, le quartier va être rénové, reconfiguré. Les tours seront remplacées par des immeubles plus modernes.

Un fond de commerce et deux nouveaux quartiers, Mas de Mingue et Pissevin, insérés dans le plan de rénovation urbaine... Voilà en somme les grandes annonces du gouvernement pour Nîmes. "Cela s'est fait à la demande de Françoise Dumas et d'Habitat du Gard. Il faut dire que l'agglo n'a pas proposé ces quartiers pourtant difficiles", glisse-t-on dans l'entourage de Françoise Dumas. Un bon point pour la députée-candidate socialiste poussée par Damien Alary pour apparaître sur les photos. A l'instar des mesures gouvernementales, la communication reste une arme imparable pour la campagne municipale.

En images...

François Lamy alpagué par un habitant. D.R/C.M
François Lamy alpagué par un habitant. D.R/C.M
La députée-candidate PS Françoise Dumas, François Lamy, et le préfet du Gard Didier Martin. D.R/C.M
La députée-candidate PS Françoise Dumas, François Lamy, et le préfet du Gard Didier Martin. D.R/C.M
D.R/C.M
Le préfet du Gard Didier Martin, le ministre François Lamy et la députée PS Françoise Dumas. D.R/C.M

 

 

Coralie Mollaret.

 

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “MAS DE MINGUE. « L’Etat va s’investir dans le quartier », annonce le ministre chargé de la Ville François Lamy”

  1. Je ne vois vraiment rien d’exceptionnel dans ces annonces. Entretenir l’espace fait partie du B.A.BA des uns et des autres dans leurs domaines de compétences propres.
    La proximité des élections y est, peut être, sans doute, un peu pour quelque chose, non ? …même si pour la fiscalité, l’insécurité et l’emploi UMP comme PS sont en situation d’échec profond.
    Nîmes c’est quand même un taux de chômage de14% (50% dans les quartiers), une insécurité récurrente et des impôts au TOP (à travers l’agglo dont le président est Jean Paul Fournier).

  2. Les socialistes du Conseil général et leur bailleur social Habitat du Gard nous ont complétement abandonné pendant des années. Alors les nouvelles promesses on n’y croit plus.

    On ne votera plus pour eux, ni pour leur candidate Françoise Dumas.

    Dehors !

  3. Je ne vois vraiment rien d’exceptionnel dans ces annonces. Entretenir l’espace fait partie du B.A.BA des uns et des autres dans leurs domaines de compétences propres.
    La proximité des élections y est, peut être, sans doute, un peu pour quelque chose, non ? …même si pour la fiscalité, l’insécurité et l’emploi UMP comme PS sont en situation d’échec profond.
    Le bassin d’emploi de Nîmes c’est quand même un taux de chômage de14% (20% pour la ville seule dont 50% dans les quartiers), une insécurité récurrente et des impôts au TOP (à travers l’agglo dont le président est Jean Paul Fournier).

  4. Mais le PS devrait arrêter d’envoyer ses ministres pour soutenir les candidats… « Cela s’est fait à la demande de Mireille dumas » manquerait plus que ce ne soit pas le cas ! Si ces tours sont dans un tel état c’est bien à cause d’elle et de ses responsabilités à. Habitat du gard !! Vaste blague

  5. Les parisiens semblent avoir pris le pouvoir dans cette élection.
    Françoise Dumas parait de plus en plus, sous tutelle.
    Comment expliquer autrement le fait que l’écologiste très sympathique et populaire Christophe Cavard initialement annoncé en n°2 de la liste, ait été viré au profit du chef de cabinet de Manuel Valls ?
    Cela aura probablement des conséquences électorales, car les Nîmois n’aiment pas qu’on leur dicte leur choix.

  6. La candidate socialiste aux abois demande à ses amis ministres du Ps de venir à sa rescousse car elle sent le vent tourner et les sondages s’écrouler. C’est pathétique et on prend les habitants de ces quartiers pour des « cons » !

  7. Françoise DUMAS est une femme qui compte localement et à Paris, elle est la mieux placée pour aider notre ville à défendre des dossiers. C’est une chance pour Nîmes et les Nîmois.

  8. Une annonce ministérielle qui redonne enfin de l’espoir au quartier du Mas de Mingue…
    Alors cela va prendre du temps, mais on va enfin rentrer dans du concret…
    Rappelons aussi que normalement ce projet de renouvellement urbain, aurait du être porté par l’Agglomération…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité