A la uneActualité générale.Actualités

AIMARGUES. Fanfonne Guillierme continue de fédérer les générations

 

Henzo, 5 ans. Un gardian en herbe. D.R/C.M
Henzo, 5 ans. Un gardian en herbe. D.R/C.M

Un 25ème hommage réussi… Ce matin, c'est sous un soleil toscan accompagné d'un vent capricieux que les visiteurs du Gard et de Navarre sont venus en masse saluer les gardians camarguais et honorer cette femme de poigne qu'était Fanfonne Guillierme. Celle qui fit reconnaitre en 1968 les chevaux de Camargue comme race “pur sang” par les haras nationaux.

Jean-Paul Franc, le maire d'Aimargues.
Jean-Paul Franc, le maire d'Aimargues.

Les festivités se sont d'abord déroulées avec la traditionnelle bénédiction des chevaux. Une foule compacte et intergénérationnelle s'est rendue place de l’Hôtel de Ville pour admirer les manades, avant d'écouter les discours officiels des représentants politiques.

"Mademoiselle Fanfonne est une innovatrice qui a permis à de nombreuses cavalières d'entrer dans le monde de la Bouvine", assure le maire Jean-Paul Franc. Née en 1895, cette Parsienne de naissance s’éprit des taureaux, lors de ses vacances dans la résidence familiale de Camargue. A 9 ans, son destin prit un tournant décisif : suite à l’incendie de l’entreprise de son père, elle dut rejoindre définitivement Aimargues.

"Même si les mentalités évoluent nos traditions seront toujours sources de richesses personnelles et économiques", poursuit le maire tout en saluant les "manadiers, gardians, raseteurs, groupes folkloriques et le public toujours présents. (…) Jeunes et anciens fêtent à présent cette journée qui favorise le lien social".

A son tour, le député proche de Marine Le Pen, Gilbert Collard a comparé Fanfonne à "une féministe. L'une des premières de la Camargue". "Merci aussi au maire de tout faire pour maintenir nos traditions. Le lien avec le passé est primordial pour construire l'avenir. (…) Nous devons alors valoriser nos traditions et les faire aimer",conclut le parlementaire. La saison de la Bouvine débute ainsi en fanfare avec à quelques kilomètres d'autres manifestations ( Lire ici) taurines…

D.R/C.M
D.R/C.M

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité