MUNICIPALES. L’Alliance Anticorrida établit un premier bilan des positions des candidats sur la corrida

Photo d'illustration. D.R/G.L

Photo d'illustration. D.R/G.L

"Le temps de la langue de bois est dépassé et chaque candidat doit désormais avoir le courage de prendre ses responsabilités, dans un sens comme dans l'autre. Se prononcer pour ou contre la corrida, envisager un référendum ou prendre des mesures en faveur des pratiques les plus cruelles est devenu un acte politique", annonce  Claire Starozinski, présidente et fondatrice de l'Alliance anti-corrida qui veut jouer un rôle dans les élections municipales. Ainsi, sur leur site internet, l'Alliance Anticorrida met à disposition du public les coordonnées des prétendants aux municipales déclarés comme aficionados ou non.

Pour rappel : l'Alliance Anticorrida a saisi les candidats en leur demandant de se positionner sur la corrida, notamment sur ces trois propositions : cesser le financement public des corridas, autoriser l'accès des arènes uniquement aux plus de quatorze ans et remplacer les corridas par des spectacles qui respectent l'intégrité des animaux.

L'association appelle évidemment "à voter pour les candidats qui se prononceront contre la corrida, quelle que soit leur appartenance politique".

Partager