A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

NÎMES 2014. Marion Maréchal Le Pen et Yoann Gillet : nouveaux visages et vieilles recettes

 

D.R/
D.R/ La député FN Marion Maréchal le Pen et Yoann Gilet, candidat FN à la mairie de Nîmes.

Ce soir aux Costières devant près de 500 personnes, le candidat FN à la mairie de Nîmes a décliné quelques points de son programme sous le regard approbateur de Marion Maréchal Le Pen. 

D.R/
D.R/

Le Front national attendait 1.000 personnes aux Costières. Il n'y en a eu finalement que 500. Mais qu'importe pour le parti, ce qui comptait ce soir c'était comme qui dirait "la qualité" avec la venue de Marion Maréchal Le Pen. La ravissante étudiante en droit, qui a raflé le siège de député du Vaucluse aux dernières législatives, n'est autre que la petite-fille du fondateur et aujourd'hui président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen. Un gage de qualité pour séduire l'électorat frontiste à Nîmes ?

Peu après 19 heures, Marion Maréchal le Pen et Yoann Gillet se sont volontiers accordés une entrée par le fond de la salle, suscitant les levés de centaines des petits drapeaux tricolores, offerts gracieusement par la maison FN.

"Gagner les élections, c'est possible", scande Yoann Gillet, candidat FN à la mairie de Nîmes. Sous ses airs de jeune premier, le prétendant au trône municipal s'est vigoureusement attaqué à Jean-Paul Fournier :  "il n'a pour seul titre de gloire que la réfection de trois places (…) L'insécurité est ahurissante. La préfecture a été obligée de demander aux femmes de longer les murs pour éviter les vols (…) Mais Jean-Paul Fournier, c'est aussi l'immigration et le communautarisme. Il se permet de financer avec notre argent des associations qui aident les étrangers". De grands classiques qui font mouche auprès de l'auditoire, généreuse en applaudissements.

Suppression des aides sociales

 Si la critique est aisée, Yoann Gillet s'est aussi essayé à l'art de la proposition : "la baisse de 10% des impôts locaux " et d'une partie des taxes sur les entreprises. Sans toutefois avancer de chiffres, celui-ci explique que sa mesure sera financée par "la diminution des frais de fonctionnement notamment des réceptions et du budget communication". Des "référendums" seront aussi proposés à la population "pour tous les grands projets". Vox populi, vox Dei… Mais l'élection municipale n'est-elle un référendum ?

D.R/
D.R/

Les marqueurs forts du Front National n'ont pas été éclipsés, bien au contraire : "avec nous c'est fermeté, répression et tolérance zéro (…) Nous, nous sommes les seuls à vouloir redéfinir les missions de la police municipale". Et de poursuivre en proposant : "la fin des aides sociales de la mairie" aux familles dont les mineurs sont "des délinquants (…) Terminé les aides sociales. Si les parents laissent leurs enfants faire des conneries, nous allons leur en passer l'envie".

Vient au tour de Marion Maréchal Le Pen d'envoûter le public, d'abord en saluant Yoann Gillet : "tu as commencé ton parcours à l'UMP, personne n'est parfait (…) Tu es un nouveau visage au FN qui participe à l'avancée extrêmement rapide de nos idées". Puis, la députée s'est étalée pendant près d'une heure sur "l'UMPS", l'Europe et l'euro. De quoi perdre quelques spectateurs en route…

Mais la petite-fille Le Pen a sa vieille recette pour réveiller les foules : "Chez nous on aime les femmes et on les courtise, chez nous on parle le Français, chez nous on boit du vin et chez nous on mange du porc". Le sang des fervents adeptes de saucisson n'a fait qu'un tour, entrainant une frénésie de levées de drapeaux ! Visiblement si les visages au FN changent et se rajeunissent, les discours eux, n'ont pas pris une ride !

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

11 réactions sur “NÎMES 2014. Marion Maréchal Le Pen et Yoann Gillet : nouveaux visages et vieilles recettes”

  1. Yann Gillet, un breton à Nîmes. Que connaît il de Nîmes, de ses habitant, de ses habitudes, de don commerce, de ses traditions, se sa culture, de son environnement, de son langage, de sa société civile, de ses us et coutumes, de sa voirie, de sa gastronomie. Depuis seulement 2 ans ici, soit c’est un incompétent, soit il apprend tres très très vite. En fait il applique simplement les directives de son parti. Ses recette son transposées dans toutes les villes de France sans connaître les spécificités des territoires. Voter extrème je peux comprendre pour des élections nationales ou européennes, mais pour des municipale? Quand on voit ce qu’ils ont fait à Toulon ou vitrolles, ça donne pas envie. A la rigueur une autre liste extrême existe sur Nîmes. C’est Mme Pascal. Au moins elle est d’ici. Mais quel est l’intérêt de voter pour quelqu’un qui sera jamais élue. Votons utile dès le premier tour pour jean Paul Fournier. Voter FN c’est voter PS.

  2. Les propos de lecteur 30 sont pathétiques.
    On a l’impression qu’il est en train de nous lire des pages entières du petit livre rouge de Mao Tsé Toung.
    Cela prouve que la panique est en train de gagner la totalité du camp Fournier.
    D’ailleurs, avez-vous remarqué que Yvan Lachaud n’est plus jamais cité.
    Le fait que Madame Pascal soit citée prouve une fois de plus qu’elle n’est qu’un sous-marin de Jean-Paul Fournier.
    D’ailleurs, d’où provient l’argent de sa campagne ?
    Ecrire que voter FN c’est voter PS, c’est idiot.
    Si Fournier avait été un grand maire, il n’aurait pas de soucis à se faire pour sa réélection.
    Si les Nîmois choisissent d’élire Françoise Dumas, cela les regarde.

  3. Lecteur30 : fait tout simplement campagne …. il est lui même candidat ses propos ci-dessus vont dans ce sens c’est évident … !

  4. Il faut bien comprendre de quoi il s’agit.
    La municipalité est 1 des échelons institutionnels.
    Le FN-Bleumarine est cohérent. Il entend diriger Nîmes, le Gard, le Languedoc-Roussillon, la France.
    Sa ligne politique est claire.
    De l’UE (ou pas) aux plus petits des quartiers il propose aux Françai(se)s de reprendre leur avenir en main. Cette main qui déposera le bulletin Bleumarine dans les urnes dés le 23 mars.
    Quant aux « vieilles recettes » dénigrées par C.Mollaret, elles n’ont jamais été aussi neuves et d’actuallité. Elles se nomment : république, démocratie, patriotisme, laïcité. Encore faut il les aimer suffisamment pour les respecter.

    1. Bien dit et lorsque l’on lit que la seule alternative pour NIMES c’est BORE on croit rêver ce n’est pas lui qui justement y bousculera les institutions – allez faisons du ménage sur la scène politique Nîmoise … !
      – du sang neuf nous en avons besoin raz le bol de tous ces élus depuis trop longtemps assis sur leur piédestal qu’ils s’imaginent gagné à jamais …. justement c’est au travers de cette jeunesse y compris venue d’ailleurs et d’autres courants qu’une démocratie peut se réinstaurer puisqu’elle y a en grande partie disparue d’ailleurs par la cause de partis de droite et de gauche du centre justement devenus obsolètes en qui l’on ne croit plus –
      Ces derniers ne survivent que par leurs divisions y compris en leur sein ils ne font que nous abrutir et nous dégoûter de tels comportements
      soyons clairs et voyons de manière objective les situations compromettantes à la une et dont ils sont à la fois les auteurs et les victimes : ils sont entrain de construire eux même à leur détriment l’avenir de courants et d’idées politiques justement différentes en ont ils seulement conscience … ? je ne le crois pas

    2. Monsieur Thierry Jacob, Ancien dirigeant de la CGT vous êtes passé de la lumière à l’ombre. J’espère que le clan des milliardaires auquel vous cirez les bottes maintenant ne dirigera jamais la France. Vous qui avez abandonné la défense des salariés pour une petite planque bien chaud, vous devriez avoir honte d’être aujourd’hui au service d’un parti d’extrême droite. J’ai bien dit extrême droite!

  5. Ils sont jeunes, beaux, dynamiques, honnêtes et d’un haut niveau intellectuel et d’études avec de l’expérience de terrain ; tous les autres candidats regroupent ils toutes ces qualités ? Quant aux vieilles recettes et leur succès grandissant auprès des Français qui aiment leur patrie, loin d’être démodées elles garantissent un retour à tout ce que les autres UMPS et consorts réunis nous ont fait perdre.

  6. Le Front National n’a rien d’extreme si ce n’est qu’il est presente comme tel dans les medias francais depuis 40 ans. Sachant que les medias francais ne detiennent pas la verite, on peut se demander qui est le plus extrême entre le FN et le PS.
    Le FN propose de nombreuses mesures pratiquees implicitement dans les autres pays tels que le Canada, l’Australie, la Chine et le Bresil. Ces pays reussissent meiux que nous et je ne pense pas qu’ils soient particulierement isoles, xenophobes, rascistes et nazis….
    Est-ce extrême de vouloir en priorite avantager les Francais pour l’emploi, le logement, la sante, les aides sociales de l’etat?
    Est ce extrême de vouloir proteger notre Industrie et de proteger son marche Interieur d’une concurrence deloyale a bas salaire?
    Est ce extrême de vouloir reduire une Immigration massive et incontrôlee qui ressemble de plus en plus a une invasion durable?
    Est ce extrême de vouloir lutter contre l’insecurite qui mine de nombreuses villes, regions etc?
    Bref ouvrez un peu les yeux et vous verrez que dans tous les pays diriges correctement, ils ne nous ont pas attendu pour applicquer ces politiques de bon sens!!!
    le 23 et 30 mars, ainsi qu’aux Europeenne, votons pour les interêts de la France et des Francais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité