A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Avec le beau temps, les jardiniers bourgeonnent

bla bla. (Photo J.-M.C.)
Les jardineries ont été dévalisées ce weekend. (Photo J.-M.C.)

Il n'est pas encore 10 heures du matin, mais la clientèle afflue déjà. Sous la serre de la jardinerie Truffaut, le beau temps fait les affaires de tous, surtout quand il est en avance. En ce début mars, les premières chaleurs de l'année ont poussé des centaines de nîmois vers les jardineries. " On a été dévalisé la semaine dernière. En plus ce sont les vacances scolaires donc les gens ont du temps pour jardiner ", lance une vendeuse, polo vert sur le dos. Le printemps est au rendez-vous avant l'heure, personne ne peut le nier. " Il y a bien trois semaines d'avance. Les températures actuelles sont celles que l'on connaît normalement fin avril. Les nuits sont encore douces mais on se croirait vraiment au printemps ", sourit Christian Cellier, chef de rayon dans l'enseigne qui totalise près de 8700m² de surface rue Michel Debré. Du coup, pas une minute à perdre pour installer les dernières livraisons et répondre aux questions, nombreuses, des passionnés du jardinage.

Géranium, tomates, courgettes et gazon

Dès que la météo est favorable, les mains vertes ressortent leurs binettes, truelles et râteaux. Comme chaque année, les produits phares sont les mêmes. " Il y a ceux qui vont préférer une préparation pour leur sol mais les pâquerettes, les géraniums, les tomates et les courgettes fonctionnent déjà très bien. " Une tendance qui se confirme depuis une grosse quinzaine de jours. Mais pas toujours facile d'appréhender dame nature. " On est jamais à l'abri d'une gelée. Surtout qu'ici, le vent rafraichit les températures ", reconnaît Christian Cellier. Pas de quoi effrayer Élisabeth et ses deux enfants, Ludovic et Roxane. " On est en vacances alors on essaye d'en profiter. On a investi dans des plantes vivaces, des cyprès, des bulbes et de la terre végétale. " Toute la famille compte bien s'y mettre. Si la météo est plutôt avantageuse dans le Gard, en comparaison à des contrées moins ensoleillées de France, son sol est aussi plus difficile à maitriser. " On a une terre de limon et une terre de vigne, très rocailleuse, qui est difficile à apprivoiser. Mais quand c'est le cas, elle donne beaucoup ", assure le chef de rayon de Truffaut. Les plantes méditerranéennes comme la lavande ou les mimosas sont donc très adaptés à ce type de terre.

" J'y prend vraiment soin "

Denis et Raymond, en fin connaisseurs, préfèrent rester plus prudents. " J'ai nettoyé le jardin durant tout l'hiver, qui était déjà doux. Maintenant, on s'occupe du gazon. On va désherber et puis planter. " Il faut dire que le couple de retraité a de quoi faire avec son jardin de 80m². C'est même une passion de tous les jours. " Tout le monde me dit qu'il est très beau. J'ai des lauriers, c'est fleuri et j'y prend vraiment soin ", assure Denise. Chaque année, le couple consacre un peu plus de 200 euros de budget à son jardin. Aujourd'hui, ils se contenteront de trois sacs de terreau. D'autres semblent plus hésitants. C'est le cas de Débora et de son fils Chad, dans l'allée des conifères. " On vient d'acheter une maison et on a un petit jardin que l'on voudrait fleurir. On est des vrais novices mais même si je n'y connais rien, j'avoue que cela donne envie. " Comme elle, ils devraient être nombreux à franchir le pas des jardineries. La météo annonce un temps printanier jusqu'à vendredi prochain.

Jean-Marie Cornuaille

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité