A la uneActualité générale.Actualités

TORO SEPT Printemps des Aficionados. Le soleil, les passionnés et les apprentis toreros au rendez-vous

une belle pique

Ils avaient répondus présent les quelques 9 000 spectateurs pour le premier weekend tauromachique du vieil amphithéâtre nîmois. Ces deux journées avaient un goût printanier. Les clubs taurins de Nîmes-Métropole et la ville de Nîmes peuvent s’enorgueillir d’un vrai succès populaire. Le 1er jour, les ateliers découvertes dans le ruedo, virent des jeunes, des anciens, pas seulement des connaisseurs mais des personnes qui avaient envie de fouler le sable des arènes, voir l’infirmerie, le toril où la Chapelle, des lieux exceptionnellement accessibles. On pouvait aussi s’initier à toutes les facettes de la tauromachie.

La novillada du dimanche matin, devant 1500 spectateurs, Antonio Arrebola (oreille) ouvrit les débats devant un pensionnaire de Los Galos noble avec un zest de faiblesse. Sa faena ira a mas. Entière après pinchazo. Pierre Mailhan (fils de Pascal le ganadero), lidia un novillo de qualité, meilleur du coté gauche. L’Arlésien réalisa une belle faena des deux mains, démontrant une bonne technique et une énorme aficion. Entière au 2ième essai. Tomas Ubeda (oreille) débute avec la cape par une larga afarolada à genoux et persévéra dans son toréo fleuri. A noter, avec les banderilles, il exécuta un magnifique quiebro le long des planches avec des banderilles courtes. Novillero pétillant et varié avec la muleta. Entière tombée. Malgré la pétition du public, pas de seconde oreille. Bastien, malgré de bonnes dispositions avec la percale, avec le drapelet ce fut plus difficile même si parfois il distilla de jolis muletazos. Il se fera accrocher deux fois ; durement quand il effectua son premier essai avec l’estoc.

L’après-midi, devant des gradins bien remplis, un soleil toujours estival, les novillos de Los Galos ont permis aux trois apprentis toreros en costumes de lumières de montrer leur savoir, même si ce fut parfois laborieux. Louis Husson (oreille et oreille) pour sa dernière non piqué, signa deux faenas sérieuses et appliquées. Il su intéresser les tendidos par des séries des deux mains avec la muleta. Le Dacquois se fera bousculer deux fois par son second adversaire, sans gravité. Entière après pinchazo au premier. Avec son deuxième, une entière tombée puis une demi-estocade. Andy Younès (saluts et vuelta) connu des problèmes avec la rapière. C’est dommage de voir un garçon plein de bonnes intentions dans tous les tercios perdre au final tout espoir de récompense à cause du maniement de l’estoc. L’arlésien avait su captiver l’auditoire, notamment par un bon capoteo et un bon début de faena par des cambios de muleta face à son second. Joaquin (vuelta et oreille), alluré à la cape, appliqué avec la muleta , il manqua de relief au final. Demi-estocade. Face au dernier, il fut plus à l’aise et donna de belles séquences des deux cotés avec le drapelet. Entière au deuxième essai, deux descabellos suivront.

A l’issue de la novillada, Louis Husson a reçu en piste une muleta offerte part l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard. Compliments à la ganadera Marie Sara pour la qualité du bétail proposé lors des deux novilladas à l’Organisation et à tous les apprentis toreros.

Christian Cartoux

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité