Actualité générale.ActualitésPolémique.

CÉVENNES Très haut débit : Les Robins des Toits veulent que les candidats se positionnent

Pour Robin des Toits, les ondes hertziennes sont nocives. Photo DR/
Pour Robin des Toits, les ondes hertziennes sont nocives. Photo DR/

Dans une lettre ouverte, l'association Robin des Toits, opposée au déploiement de l'internet hertzien porté par le Pays Cévennes, demande aux candidats aux élections municipales de se positionner : "persévérer" sur ce dispositif avec le fournisseur d'accès Meshnet ou "stopper" cette collaboration pour élaborer "un vrai schéma d’aménagement numérique pérenne et structurant pour le territoire" ?

L'association Robin des Toits, qui œuvre pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil, continue de surfer sur la vague électorale pour associer les candidats à la question de l'internet hertzien, déployé dans 88 communes des Cévennes. L'opérateur Meshnet, qui exploite ce réseau, se trouve aujourd'hui en redressement judiciaire. Pour Robin des Toits, ce constat et bien d'autres (technologie obsolète de l'internet hertzien, nocivité des ondes...) offrent l'opportunité à ceux qui seront élus demain de s'orienter vers un nouveau choix pour équiper les communes du très haut débit.

Dans son courrier, la présidente nationale de Robin des Toits, Nathalie Ouzoulias indique aux candidats : "Vous avez deux solutions quand vous serez élu ou réélu : persévérer ou stopper".

Soit "vous persévérez à penser que le Pays Cévennes vous fait faire le bon choix. Alors, la collectivité reprendra les dettes de l’entreprise Meshnet, maintiendra en place les antennes relais pour une technologie sans fil qui ne supporte ni les mauvaises conditions météo, ni les toits des maisons, ni les arbres, ni les collines mais qui continueront à émettre des hyperfréquences reconnues comme potentiellement cancérogènes par l’OMS depuis 2011. L’internet hertzien sera ce qu’il est depuis son origine en 2009 : inefficace et dangereux pour la santé".

Soit "vous considérez que l’argent public a été suffisamment dilapidé, que votre territoire a besoin de rattraper son retard numérique en s’appuyant sur des vraies solutions technologiques (réseau filaire, montée en débit par la fibre optique, satellitaire à la marge), que votre population a besoin d’être préservée des risques sanitaires et vous vous positionnez pour élaborer un vrai schéma d’aménagement numérique pérenne et structurant pour le territoire".

"Parce qu’il y a eu tromperie manifeste, nous attendons des maires et de tous les élus locaux une véritable prise de conscience et l’intégration du Pays Cévennes dans le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique de la Région Languedoc-Roussillon, sans aucune technologie hertzienne".

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité