A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

EUROPÉENNES Le député Eric Andrieu poursuit sa campagne dans le Gard

De gauche à droite : Grégory Thomas, Nelly Frontanau, Philippe Roux, Eric Andrieux, William Dumas et Fabrice Verdier. Photo DR/E.B.
De gauche à droite : Grégory Thomas, Nelly Frontanau, Philippe Roux, Eric Andrieu, William Dumas et Fabrice Verdier. Photo DR/E.B.

Après une escale à Alès en février dernier, le député socialiste européen Eric Andrieu, était aujourd'hui de retour sur les terres cévenoles dans le cadre de sa campagne.

Dimanche 25 mai prochain, les citoyens français éliront leurs députés européens. Eric Andrieu, député de la circonscription du Sud-Ouest, compte bien mobiliser les troupes et multiplie les déplacements sur le terrain. Ce mercredi 26 mars, c'est à nouveau dans le département du Gard qu'il s'est rendu, dans la circonscription du député William Dumas, pour partir à la rencontre de structures qui ont bénéficié de fonds européens telles que l'Union Forestière de Molières-Cavaillac, le caveau de Tornac, l'entreprise Coudene à Saint-Christol, mais aussi des entreprises du pays viganais.

"L'Europe est présente dans le quotidien des habitants et ces derniers sont souvent désinformés qu'elle est solidaire des territoires" explique Eric Andrieu. "Ce n'est pas des petits services que l'on rend à la population (...) Par exemple, si nous intervenons pas dans la filière bois, celle-ci n'a plus d'avenir" ajoute t-il. C'est la raison pour laquelle le député européen souhaite appeler les électeurs à se mobiliser, dans un contexte où "l'abstention lors du premier tour des municipales nous interpelle, notamment la montée du vote populiste. Si les Français ont atteint ce niveau de renoncement, je m'attends au pire au moment des élections européennes" craint Eric Andrieu. D'où sa volonté de rappeler, partout où il passe, le rôle "prégnant" des instances européennes dans la vie de tous les jours. "Les citoyens auront pour une fois la possibilité d'infléchir les politiques de l'Union européennes. Leur réorientation est possible, elle dépend de la volonté de chacun. Le 25 mai, le vote est essentiel" martèle t-il.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “EUROPÉENNES Le député Eric Andrieu poursuit sa campagne dans le Gard”

  1. Lorsque la France verse 20 milliards/an au budget UE, celle ci reverse 13 milliards/an à la France.
    Nous aidons certains pays à mieux pénétrer notre nation.
    L’Euro cher est bon pour l’économie Allemande pas pour l’économie Française.
    Nous aurons l’occasion, sous peu, dans le cadre des Européennes (25 Mai) de dénoncer l’arnaque UE/Euro.
    Le FN-Bleumarine est le seul mouvement à remettre l’état au coeur des enjeux.

  2. Nimois
    Il faut peut être se renseigner avant d’écrire n’importe quoi. Eric andrieu n’est certainement pas un parachuté il est élu dans l’aude depuis toujours il a été Vice président du Conseil régional. Tout son parcours s’est fait fait dans la région il a été maire d’une petite commune de 170 Habitants dans les Corbières. Alors renseignez vous avant de dire des contre vérités

  3. Au FN, il y des permanents qui bureaucratisent à Paris et qui se présentent dans des mairies, l’exemple de beaucaire et St Gilles. Le FN est aussi un parti avec des opportunistes. Rien qu’à voir leurs candidats qui font le tour de différents partis. Le cas du candidat à Nîmes est éloquent. Ils n’ont rien de neuf à proposer. Ils radottent tous le même discours : faire peur aux retraités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité