Actualité générale.ActualitésPersonnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

CONSEIL MUNICIPAL. Nîmes : Sébastien Gros poussé à la démission ?

D.R/C.M
D.R/C.M

Fatiguée, déçue, divisée… L'heure est au débriefing pour la gauche qui fera officiellement son entrée pour la mandature 2014-2020, ce vendredi, au conseil municipal. La liste Front de gauche de Sylvette Fayet envoie quatre conseillers dans l'hémicycle (Sylvette Fayet PCF, François Séguy  PG, Agnès Charaix Py EELV, Christian Bastid PCF) contre trois (Françoise Dumas PS, Sébastien Gros PS, Catherie Bernie-Boissard PCF) pour la liste socialiste de Françoise Dumas.

Problème, dans les rangs socialistes et dans leurs soutiens, les dents grincent… "Parachuté", "absent durant la campagne", l'arrivée du chef de cabinet de Manuel Valls promu au poste de Premier ministre ne fait pas faire des bons…

"C'est vrai qu'il n'a pas été très actif durant la campagne, il était très souvent à Paris. On a joué le jeu jusqu'au bout, mais maintenant il faut poser les problèmes", confirme le député EELV Christophe Cavard, avant de glisser : "il a suivi Manuel Valls à Matignon. On le voit mal venir ici maintenant et siéger au conseil municipal, c'est à mille lieues de ce qu'il fait à Paris".

Plus virulents, certains militants lui font porter le chapeau de la défaite en l'accusant "de venir défricher le terrain pour Manuel Valls" et de "penser aussi à ses ambitions personnelles" : "on sait que Manuel Valls a des ambitions présidentielles et qu'il a besoin de s'ancrer lui et son équipe dans des territoires", pense Christophe Cavard.  En cas de démission, c'est l'écologiste Alain Fabre Pujol qui prendrait sa place... Inutile de dire qu'en politique chacun sait défendre ses camarades.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

13 réactions sur “CONSEIL MUNICIPAL. Nîmes : Sébastien Gros poussé à la démission ?”

  1. Cavard a raison mais est-il le mieux placé pour critiquer quand on connait son opportunisme politicien? Très rentable d’ailleurs!

  2. Alain Fabre-Pujol, très expérimenté et très présent aussi lors du dernier mandat, servirait davantage les Nîmois que Sébastien Gros devenu, depuis l’élection municipale, chef de cabinet de Manuel Valls, et dont je ne crois pas qu’il aura beaucoup de loisirs pour faire des allers-retours réguliers à Nîmes.

    1. Comme vous dîtes : il faut « des loisirs » pour venir remplir son devoir d’élu à Nîmes quand on vit à Paris. Il semblerait que cette brillante recrue ait toujours considéré cette activité comme telle… et pourtant quelle fierté pour le PS de l’avoir eu sur sa liste !… Qui lui a déroulé le tapis rouge ?

      Par contre, pour un vrai Nîmois comme Fabre-Pujol, retrouver ses pantoufles d’élu de l’opposition lui laisserait beaucoup de « loisirs » pour s’occuper de sa propre carrière…

      Il se grandirait (pour une fois) en laissant lui-même sa place à de plus méritants que lui… Ils sont un peu plus loin dans la liste Dumas…

    2. À parce que personne ne le savait il arrive comme superman tout le monde accepte vous faites des petite l’alliance en aparté, et hop vous perdez, vous laissez les clés a Fournier et vous ne respectez pas vos militants en agissant ainsi, et le pire c’est que ces petits stratagèmes on était fait avec maladresse et précipitation et maintenant le voilà à Matignon si il utilise son expertise comme il a fait a nimes direction pôle emploi ce monsieur d’´une incompétence totale

    3. Fabre pujol ? expérimenté ??? oui dans les transferts ! on se croirait au mercato !!!

      ex patron du PS gardois .. pourquoi n’y est il plus ? chez EELV parce que tout comme Cavar il s est découvert une fibre opportuniste Ecolo ? qu’a t il apporté a Nîmes durant son mandat de 1 er Adjoint ?? il a été en sommeil , qu’il se recouche…

      c’est grâce a des gens comme lui que les extrêmes ont progressé ….

  3. Un petit tour de Valls et puis s’en va ? Mais est-il jamais venu ?…

    Si Sébastien Gros (sur le coeur) s’en va comme le demande Cavard pour laisser son strapontin à Fabre Pujol (qui se laissera convaincre de revenir aux affaires avec le sens du devoir qu’on lui connaît !) nous aurions donc au Conseil Municipal de Nîmes :

    3 communistes + 1 PG (?)
    2 écolos EELV
    1 socialiste !…

    Finalement certains s’en sortent plutôt bien… tant pis pour les électeurs !
    Les petits arrangements à la sauce Nîmoise ont encore de beaux jours devant eux…

  4. L’usurpateur Cavard, imposé contre l’avis des militants écologistes à l’investiture pour les législatives, devrait faire preuve d’un peu plus d’humilité. Il est un des responsables de la débâcle de la gauche nîmoise, en même temps que de celle d’Uzès (alors qu’il était il y a peu encore conseiller général de St-Chaptes – instabilité, quand tu nous tiens…).

    Je ne donne pas cher de la suite de sa « carrière » politique, en tous cas chez EELV…

  5. M. CAVARD ou M. FABRE-PUJOL sont deux opportunistes parmi les opportunistes.

    M FABRE-PUJOL retournerait il avec ses amis dit il y’a une semaine.. ?

    Et dans quel parti politique M. CAVARD va t-il aller maintenant? Pour le savoir, mouillez votre index, levez votre bras et tendez votre index…

    Pour ce qui est de M. GROS, merci d’être passer, bon retour et adieu…

  6. La constitution devrait interdire le parachutage. Pour cela il suffirait d’écrire:que tout candidat prouve qu’il paye un des impôts locaux depuis plus de 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité