A la uneActualité générale.ActualitésSanté.Société

ALÈS Le « tour de France de la santé » a fait étape sur le parvis de l’hôpital

Jean-Louis Fiole, président de l'association et Roger André, membre fondateur. Photo DR/E.B.
Jean-Louis Fiole, président de l'association et Roger André, membre fondateur. Photo DR/E.B.

Le tour de France pour l'accès aux soins et le droit à la santé a fait étape hier après-midi sur le parvis de l'hôpital d'Alès. Il est organisé par la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et des maternités de proximité.

C'est de Briançon que ce tour de France est parti, le 14 décembre dernier. Depuis cette date, la question de l'accès au soin sillonne les régions du pays. Hier, c'était au tour d'Alès de mettre en évidence les difficultés rencontrées sur le territoire en matière de santé. Ainsi, une vingtaine de membres du comité de défense de l'hôpital se sont rassemblés sur le perron de l'établissement. Ils ne sont pas venus les mains vides puisque les passants ont pu retracer l'histoire du centre hospitalier au travers d'articles de presse minutieusement conservés et affichés sur des panneaux.

Un zoom sur les spécificités du territoire

Selon Jean-Louis Fiole, président du comité de défense alésien, les inquiétudes liées à la santé dans la capitale cévenole se portent "sur les suppressions de postes, les fermetures de services et les budgets nettement insuffisants par rapport aux soins". Dans les vallées, "la désertification médicale" est préoccupante. "Nous nous apercevons qu'avec les départs de médecins, il y a un manque criant d'offres de soins et la précarité du territoire empêche aussi les gens de se soigner correctement". Face à ces constats, l'association souhaite aujourd'hui, à l'occasion de ce tour de France, pointer le doigt sur ces problèmes et en informer le plus grand nombre. Sachant que régions par régions, les hôpitaux sont la plupart du temps confrontés aux mêmes situations, comme en témoigne Joseph Maatouk, membre du conseil d'administration de la coordination nationale des comités de défense : "Cette initiative montre l'universalité de ces problématiques et l'unicité des difficultés".

Aujourd'hui, les défenseurs locaux de l'accès au soin et du droit à la santé sont au moins fier d'une chose : d'avoir "lancé l'idée de construire un hôpital neuf et d'y être parvenu" se souvient Roger André, membre fondateur du comité de défense alésien. "C'est 15 ans de lutte et on se bat pour que ça continue à bien fonctionner. D'ailleurs nous attendons le résultat d'un audit sur les conditions de travail et les fameuses maquettes organisationnelles". Le tour de France de la santé s'achèvera à Ruffec, en Charente, le 9 mai prochain.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité