A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE-FC ISTRES L’espoir ou le désespoir

(Photo J.-M.C.)
(Photo J.-M.C.)

Cette fois, c'est bien la dernière chance. Face au FC Istres, le Nîmes Olympique, 19ème du classement et à quatre points du premier non-relégable, doit à tout prix l'emporter pour espérer se sauver. Istres, son hôte du soir, n'est pas mieux loti avec une 18ème place et c'est un match à fort enjeu qui attend le stade des Costières. En cas de victoire, Nîmes passerait devant son adversaire du jour, qui compte aujourd'hui trois points d'avance au classement. Pour faire face, René Marsiglia a même effectué des choix. Ainsi, Malick Hsissane ou Samir Benmeziane ne figurent pas dans le groupe de 16 joueurs sélectionnés pour la rencontre. " Il faut faire des choix donc je les fais car j'ai des certitudes et des convictions pour les faire. " Si René Marsiglia a tranché, il ne compte pourtant pas partir la fleur au fusil face aux Istréens. " Cela serait une grosse erreur. Avec leur potentiel offensif, ils pourraient nous faire peur et je ne crois pas que commencer le match avec le gueule enfarinée soit le meilleur moyen de le remporter ".

Sébastien Piocelle présent au centre d'entrainement

René Marsiglia compte évidemment sur le douzième homme ce soir même s'il est conscient que ses joueurs n'ont pas toujours tout fait pour le satisfaire. " Le public sera patient s'il nous voit jouer avec notre cœur mais si nous sommes timmorés et peureux, il montrera son mécontentement à raison ". Il faudra donc montrer un peu de caractère, ce qui a cruellement manqué aux Crocos depuis quelques matches, pour espérer y croire. Tout autre résultat qu'une victoire précipiterait le club vers les abîmes. Ce jeudi, lors de l'ultime séance, Sébastien Piocelle, ancien joueur du club et proche de Jean-Marc Conrad, nouveau président, était au centre d'entrainement. Annoncé comme conseiller technique du nouvel homme fort du Nîmes Olympique, il est arrivé sitôt l'entrainement terminé et a salué chaleureusement ses anciens coéquipiers.

Le groupe nîmois :

Cyrille Merville, Mathieu Michel, Jérémy Cordoval, Jean-Alain Fanchone, Aurélien Boche, Mathieu Robail, Benoît Poulain, Pierre Bouby, Nenad Kovacevic, Vincent Gragnic, Riad Nouri, Hakim Omrani, Jonathan Perpeix, Ousmane Cissokho, Mouri Ogounbiyi, renaud Ripart.

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE-FC ISTRES L’espoir ou le désespoir”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité