A la uneActualités Gard.

ALES. Les familles au rendez-vous de la chasse aux oeufs

Mélian a décidé de prendre tous les oeufs du parc. DR/EL
Mélian a décidé de prendre tous les oeufs du parc. DR/EL

Comme chaque année, le Secours populaire organise au Parc de la Tour Vielle une grande chasse aux œufs pour le week-end de Pâques. Une véritable course au trésor à laquelle Mélian, 3 ans et demi, ne résiste pas. Pour elle, le plus dur n'est pas de les trouver, mais d'en choisir trois parmi une avalanche de couleurs.

C'est la seconde fois que Yoba amène sa petite Mélian à la chasse aux œufs du Parc de la Tour Vielle d'Alès. Cette année, mère et fille ont également demandé à grand-maman de se joindre à elles, histoire de profiter de ce moment en famille. Sous une pluie fine, ce dimanche matin, les 3 générations se lancent donc à la poursuite des 4000 œufs colorés, peints par des enfants des écoles primaires de la ville d'Alès.

Mélian est venue toute équipée, telle une aventurière à la recherche de son or. Bottes au pieds et panier fleuri à la main, la voilà donc partie pour une heure de course poursuite. Une seule règle est de mise : pas question de ramener tous les œufs du Parc, tous les enfants ont droit à leur part. Maman a donc payé un permis de chasse pour 3 œufs, et chacun d'entre eux permettra à Mélian de repartir avec un lot. Et comme le temps n'est pas aux lunettes de soleil, la petite baroudeuse a décidé par avance de rentrer avec un parapluie en cadeau.

Les œufs ne sont pas cachés, ils sont éparpillés aux quatre coins du Parc de manière bien peu discrète. Le "défi" n'est donc pas de les trouver, mais d'en choisir 3 parmi les couleurs, les dessins et les paillettes qui jonchent l'herbe humide du parc. Mélian de son côté a décidé, quoi qu'il lui en coûte, de tous les emporter.

L'heure du sacrifice... DR/EL
L'heure du sacrifice... DR/EL

Mais une fois le panier rempli, il faut tout de même choisir. Un bien cruel dilemme. Le jaune avec des cœurs rouges ou le prune avec des paillettes? Mélian fait le vide une première fois puis repart à la chasse. 2e round. 3e round. Rien ne l'arrête. Cette petite escapade prend des airs de cueillette aux champignons.

Contre toute attente, Carole, la grand-mère, se prend soudain d'amour un œuf pas comme les autres. Son coup de cœur pour une grosse coccinelle rouge est sans appel. Reste à convaincre le Secours populaire de le lui donner. Car la coutume de l'association est de les récupérer pour les réutiliser d'une année sur l'autre. Ce sera chose faite.

Le coup de cœur de Carole. DR/EL
Le coup de cœur de Carole. DR/EL

Après moult tergiversations, Mélian quand à elle finit par trancher : un œuf pour elle, un pour maman, et un pour mémé, élus finalement presque au hasard. Rendez-vous maintenant au stand des cadeaux. Verdict? Des jeux Bob l'éponge, une montre et un œuf en chocolat, un vrai cette fois! Pourtant, Mélian est déçue, elle voulait un parapluie... peut-être l'année prochaine.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALES. Les familles au rendez-vous de la chasse aux oeufs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité