A la uneActualitésAutres Férias.CultureGard et Ailleurs.

TORO SEPT Quatrième corrida de la Feria d’Arles Mehdi Savalli coupe la seule oreille de l’après-midi

Rafaelillo
Rafaelillo

Quatrième corrida de la Feria. Après-midi nuageux et pluie incessante à partir du 5ième toro. ¾ d’arène. Le Miura nº58 déficient fut remplacé par le toro nº168 de l’élevage La Dehesilla. 5 Toros de Miura inégaux de présentation et de comportement.

Rafaelillo reçoit très bien le 1er toro de la tarde. Un toro playero de cornage pesant 645 kilos, au caractère impossible. Il commence à semer la zizanie dès le deuxième tercio. Puis au début de la faena, il devient extrêmement dangereux, ne laissant aucune possibilité au torero. Pour finir le diestro place une épée atravesada. Une seconde suivra en bonne place. Silence.

Suite à un problème lors de l’embarquement, le Miura qui devait sortir en second est remplacé par un toro de La Dehesilla qui en piste se casse la patte pendant le tercio de banderilles, obligeant Javier Castaño à abréger sa prestation. Silence.

Devant le 3ième Mehidi Savalli effectue une larga cambiada pour débuter. Suivront des véroniques allurées. Le diestro termine la pose des banderilles par une paire al violín. Le toro compliqué et dangereux, il gêne le torero qui fait le maximum pour justifier sa technique. Bien que le public souhaite une oreille, la Présidence la refuse ne pardonnant pas au maestro d’avoir tué l’animal d’un pinchazo et d’une estocade tombée. Ovation.

A genoux, Rafaelillo se positionne pour recevoir le 4ième toro d’une larga cambiada. Lors du premier tercio, le toro semble boiter par moment, puis de plus en plus au cours de la lidia. Pendant la faena le toro déclare la guerre à Rafaelillo qui répond avec sa muleta et son épée d’une façon énergique. Silence.

Brave lors du tercio de piques, le 5ième toro de la tarde sera le plus comestible. Javier Castaño domine les charges de l’animal, il construit une faena cohérente avec quelques adornos sans utiliser l’ayuda et change fréquemment sa muleta d’une main à l’autre main. Il conclut d’un pinchazo, d’une estocada entière et d’un descabello. Saluts après aviso.

La pluie tombe de plus en plus, quand le dernier toro (6ième) sort du Toril. D’un comportement brave et combattif, il s’illustre sous la pique. Au 3ième tercio le toro vient bien dans la muleta et charge avec franchise. La faena du torero, montre dans sa conception sa qualité technique. Pour clore cette tarde de toros, Mehdi Savalli s’avère efficace avec la rapière. Oreille.

Christian Cartoux

 

 

 

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “TORO SEPT Quatrième corrida de la Feria d’Arles Mehdi Savalli coupe la seule oreille de l’après-midi”

  1. Javier CASTANO méritait mieux beaucoup mieux ! très bonne faena du début à la fin il fut combatif et digne ! pas d’oreille … ()
    Des oreilles il en est distribué à tout va et n’importe comment c’est à croire que la présidence et le public arlésien sont largués …. c’est irrespectueux de l’aficion que nous représentons d’autant que trop souvent sur Arles les taureaux obtenus au rabais ….. par l’empressa ne sont pas très aguerris ni de très bonne qualité… on en déduit qu’il ne s’agit alors que d’une affaire de business – la corrida se perdra et pas que par la cause des antis … ! c’est lassant tous ces comportements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité