Actualités Gard.

ALES. Des élèves de 4e à la rencontre de métiers « citoyens »

Christophe est intéressé par les métiers de terrain liés à la sécurité. DR/EL
Christophe est intéressé par les métiers de terrain liés à la sécurité. DR/EL

Une centaine d'élèves de 4e du collège Jean Moulin ont participé hier au 2e forum des métiers citoyens organisé dans leur établissement. Pendant tout l'après-midi, ils ont rencontré 5 corps de métiers liés au service au citoyen pour commencer à réfléchir à leur orientation. Christophe, 14 ans, a déjà une idée de ce qui désire faire.

Christophe est inscrit en 4e au collège Jean Moulin d'Alès. Il a tenté de rentrer en 3e prépa pro cuisine au lycée Dumas pour l'an prochain mais a échoué. Il va donc continuer son cursus tout en cherchant une autre voie. Même son choix se dessine déjà. "Je veux être sur le terrain et manipuler les armes, faire des entraînements. Pourquoi militaire ou policier. Je peux d'ailleurs être aussi cuisinier dans l'armée", précise t-il. Il profite donc du forum organisé par son collège pour en savoir plus sur les métiers qui l’intéresse.

Après avoir rencontré l'armée, il va à l'atelier mené par les policiers d'Alès. La présentation ne va durer que 30 minutes, et il ne sera pas seul avec les professionnels. Il va réussir à les interroger sur deux points qui le concernent en particulier. "Quel parcours avez-vous effectué pour faire votre métier?", demande t-il. "Il faut d'abord avoir le bac, affirme l'homme en uniforme. Vous passez ensuite un concours avec quatre épreuves, culture générale, sport, langue, et un entretien en face-à-face. Si vous réussissez, votre carrière dans la police est assurée". Et à Christophe d'enchaîner : "Avez-vous déjà opéré sur des grandes interventions?". "Oui, j'ai travaillé à Paris et j'ai mené des interrogatoires en 1997 sur les attentats", ajoute l'agent. "Est-ce qu'on peut tirer sur quelqu'un?", "Avez-vous peur?", "Quand utilisez-vous le taser?", autant de questions que les autres élèves poseront jusqu'à la fin de l'atelier. A la sortie, Christophe semble satisfait : "Je n'ai pas pu poser toutes les questions que je voulais mais c'était pas mal. Par contre, ça n'influencera pas mon choix".

3e round pour l'adolescent qui teste maintenant les pompiers. Même si ce n'est pas le domaine qui l’intéresse le plus, il se montre actif pendant l'intervention. "Vous faites des relevés d'ADN lorsqu'il y a un incendie?". "C'est la police et les gendarmes qui le font, mais on les accompagne", assure le professionnel du feu. "Vous êtes beaucoup sur le terrain en ce moment?", relance le jeune homme. "Oui. De manière générale, à Alès, on effectue entre 20 et 30 interventions par jour. C'est le double à Nîmes. Mais on a aussi beaucoup d'heures d'entrainement et de manœuvres". Christophe sort au bout d'une demi-heure avec un préjugé en moins et une nouvelle perspective. "Je pensais qu'ils étaient tout le temps sur le terrain, mais ils ont aussi de l'exercice et de la préparation", lance t-il, alors qu'il s'apprête, plutôt motivé, à enchaîner sur la rencontre sécurité routière,  la dernière de la journée. Il n'aura bien sûr rien décidé à l'issue de cet après-midi, mais il en connait déjà un peu plus que la simple image que l'on donne de ces professions "citoyennes".

Casser les stéréotypes

"Notre objectif est de faire réfléchir les élèves sur leur orientation, et leur donner la possibilité d'aller à la rencontre de métiers où les stéréotypes sont nombreux. Au-delà de la profession, ce sont aussi des personnes et des parcours. Ca nous permet d'amorcer plus facilement à l'entrée de la 3e la question cruciale de la suite de leur cursus", affirme Thierry de Marans, professeur de technologie au collège Jean Moulin et référent découverte professionnelle.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité