A la uneActualité générale.Actualités

EUROPENNES Daniel Cohn-Bendit à Nîmes pour défendre José Bové et sa liste

(Photos J.-M.C.)
Daniel Cohn-Bendit, présent pour un débat, est aussi venu soutenir José Bové. (Photos J.-M.C.)

Ce lundi soir, la Maison de l'Europe de Nîmes, en partenariat avec le conseil général, organisait une rencontre avec Daniel Cohn-Bendit, député européen sortant pour un débat à la maison du département. Le franco-allemand, qui ne se représente pas après 20 ans de mandat européen, était invité pour s'exprimer sur le Parlement Européen en présence " de candidats aux élections européennes ", indiquait le prospectus distribué. C'est pourtant en soutien affiché de José Bové, qui brigue un siège au Parlement européen, qu'il a reçu la presse. Et quand Dany le Rouge s'exprime, il ne mâche généralement pas ses mots et défend coûte que coûte ses idées. À commencer par son ras-le-bol du Front National " qui fera certes 22 ou 23% mais qui restera minoritaire par rapport aux 77% de Français qui voteront en faveur de l'Europe. "

" Nous sommes les seuls à avoir un projet d'avenir "

Daniel Cohn-Bendit à la maison du département.
L'Europe, le fond de commerce de Dany le Rouge.

Lui se veut le soutien de la politique des Verts, qu'il a pourtant quitté. " Nous sommes les seuls à avoir un projet d'avenir pour l'Europe ", assure-t-il, avec sa gouaille habituelle. Et ce même si son ancien parti n'est pas au mieux. " Quand on a récupéré le parti, Dominique Voynet faisait 1,5%. La vérité, c'est que cela dépend du projet. " Quand il s'agit de répondre aux critiques de l'Europe, il n'hésite pas à sortir les crocs, notamment quand le manque de démocratie est pointé du doigt. " En un sens cette critique est vraie. Mais regardez, on a connu trois guerre civiles, des dictatures, le stalinisme et le fascisme. En 50 ans, on a quand même réussi un miracle ", s'emporte-t-il, lors d'une envolée lyrique dont il a le secret.

Un scrutin " transnational "

Évidemment, pour défendre son modèle, rien de mieux que de voter José Bové, " un très bon candidat ", pour une Europe qu'il espère " fédérale ", d'ici 30 ans. Cette Europe, il ne la voit pas sans EE-LV qui " a contribué à refaire la Pac, à voter des directives sur les énergies renouvelables, sur la pêche ou sur les OGM. " Au sein de l’hémicycle, les écologistes européens représentent 5,7% du Parlement. Au-delà des chiffres, DCB souhaite avant tout faire de ce scrutin un enjeu européen et pas national. " L'Europe ne doit plus être un lot de consolation comme pour Michèle Alliot-Marie, Rachida Dati, Nadine Morano ou Harlem Désir ". Lui veut faire de l'Europe une question " transnationale ", et non le reflet d'une tendance politique " nationale ". Et c'est avec EE-LV qu'il entend mener campagne. Les sympathisants ne s"y sont d'ailleurs pas trompés. Plusieurs d'entre eux étant présent devant la maison du département pour une petite photo souvenir avec José Bové. Demain, ils seront à Montpellier pour marteler le même discours. " Il ne reste que trois semaines. C'est court ", lance José Bové, avant de rejoindre l'auditorium.

Jean-Marie Cornuaille

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “EUROPENNES Daniel Cohn-Bendit à Nîmes pour défendre José Bové et sa liste”

  1. Cohn Bendit a des raccourcis mensongers. Les 77% qui ne voteront pas Marine Le Pen et Fn , ne sont pas pour l’Europe en tout cas la sienne qui malmène les peuples. Sous des aspects « gauchisants » CDB n’est qu’un des chiens de garde du système . A ce titre , il a ses entrées dans tous les médias. S’il était si dangereux, on ne le verrait pratiquement pas. Son prechi-précha ou sa morgue comme en 2005, ne prennent plus. Ses discours ont été contredits par la réalité. C’est pourquoi lui comme ses semblables, les libéraux de toute obédience, font le lit du FN. Si leur Europe était synonyme de progrès social, de mieux vivre, cela se saurait.

  2. Voici un petit exemple de fonctionnement de l’UE, appliqué à l’autorisation du mais OGM TC-1507:
    https://www.youtube.com/watch?v=TR2EiJaIXCE&feature=youtu.be
    J’espère que vous apprécierez la précision des analyses de l’upr, premier parti politique à ma connaissance qui s’adresse à l’intelligence des électeurs, et non à leur « cerveau reptilien » .
    une alternative intéressante au vote blanc le 25 mai, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité